Debout la France s’apprête à faire cavalier seul pour les Départementales

David Saforcada
D. Saforcada, patron de Debout la France en Haute-Garonne

L’équipe départementale de Nicolas Dupont-Aignan est en désaccord avec l’UMP sur les élections départementales.

En mars prochain auront lieu les élections départementales. A cette occasion, la droite haut-garonnaise ne se cache plus et va tenter de ravir le Conseil général au PS. Afin de réussir le pari, Jean-Luc Moudenc (maire de Toulouse) et Alain Chatillon (sénateur) tentent de fédérer toute la droite (du MoDem à Debout la Frnce), sur le modèle toulousain qui a si bien fonctionné lors du dernier scrutin municipal. Un rassemblement large qui avait donc permis la reconquête du Capitole. Oui mais voilà, un trublion semble bien décidé à ne pas jouer le jeu … Il s’agit de Debout la France, le parti de Nicolas Dupont-Aignan, dirigé sur le département par David Saforcada. Ce dernier fustige certaines postures, « j’ai participé la semaine dernière à une réunion avec l’ensemble des composantes de la droite. Un rendez-vous qui m’a fait définitivement comprendre qu’on se foutait pas mal des électeurs. Ils ne parlent que de la composition des binômes par canton, sans parler du fond … C’est de la pure politique politicienne. Chacun veut une place. » Le secrétaire départemental regrette également qu’une rumeur se soit propagée. Celle qui le mettait en situation de composer un tandem sur le canton de Saint-Gaudens avec Martine Rieu-Griffe de l’UMP : « Il n’en a jamais été question, et je ne travaillerais pas avec l’UMP sur cette élection. Je préfère tuer cette rumeur sans attendre … Mon crédo : Plutôt perdre avec mes idées que de gagner avec celles des autres. » Le message est donc clair ; Debout la France ne fera pas cause commune avec l’UMP sur l’échéance départementale … Seul hic le cas toulousain puisque l’adjoint au maire Olivier Arsac, ex secrétaire départemental du parti de N. Dupont-Aignan, est pressenti sur un canton : « On va séparer la vie politique d’Olivier Arsac avec celle de notre parti », nous répond David Saforcada.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.