[Coulisses] Métro à Labège : les pieds dans le plat

David Olivier Carlier
David-Olivier Carlier

Affrontement. Le dernier bureau fédéral du PS a été pour le moins houleux . Il a été le témoin d’échanges pour le moins houleux entre Pierre Cohen et David-Olivier Carlier, vice-président de la CAM (communauté d’agglomération du murétain.) L’objet du crime : le prolongement de la ligne B du métro.

Nous savions le sujet du prolongement de la ligne B du métro à Labège électrique, et notamment entre socialistes. C’est donc pour cette raison qu’il était au menu du bureau fédéral du PS qui s’est déroulé lundi dernier. L’apéritif et l’entrée de la réunion s’étaient déroulés de manière courtoise, jusqu’au plat de résistance … C’est même au moment où le serveur en chef retirait les assiettes pour passer au plat suivant (le congrès de Poitiers), que David-Olivier Carlier a sonné une charge virulente envers l’ancien maire de Toulouse. Celui qui est également adjoint au maire à Labarthe-sur-Lèze n’a pas mâché ses mots, et refuse que l’on ferme le débat du côté socialiste au moment où Jean-Luc Moudenc a décidé de le relancer avec le projet de troisième ligne de métro qui pourrait compromettre à court terme le prolongement attendu vers Labège : « C’est tout de même incroyable que Pierre Cohen attaque ainsi les projets actuellement à l’étude, alors que c’est lui qui nous a mis dans cette situation », nous explique David-Olivier Carlier. L’homme connaît bien le dossier, il était directeur de cabinet à Tisséo au moment où Pierre Cohen a décidé de stopper le fameux projet de prolongement.

 “La seule alternative crédible à la voiture c’est le métro”

Et de nous expliquer la chronologie des événements : « En 2008 la gauche gagne à Toulouse et Pierre Cohen hérite d’un PDU (plan de déplacements urbains, ndlr) qui prévoit ce prolongement. De manière unilatérale, il stoppe le projet et entre en guerre avec le président de Tisséo Stéphane Coppey … Qu’il fait débarquer fin 2009. Cette position était d’autant plus incroyable que lorsqu’il était maire de Ramonville Pierre Cohen réclamait ce prolongement ! » Dans son argumentation David-Olivier Carlier critique aussi la mairie de Ramonville : « J’avoue ne pas comprendre la posture de Christophe Lubac. En 2009 il soutenait la position de Pierre Cohen, et aujourd’hui il réclame le prolongement … Il ne faut pas se moquer du monde ! » L’élu de la CAM salue en revanche la position de l’écologiste « sicovalien » Henri Arévalo qui privilégie le compromis en proposant un raccourcissement du prolongement : « C’est une attitude pragmatique qui me va bien. » Pour David-Olivier Carlier il ne faut viser que l’intérêt général en matière de transports, et il serait donc « absurde » de s’opposer au projet Moudenc de troisième ligne de métro : « La seule alternative crédible à la voiture c’est le métro. Et en disant cela je ne joue pas le jeu de Jean-Luc Moudenc … Mais il faut savoir être objectif. » Et de conclure : « Pierre Cohen n’a pas de bilan en tant que président de Tisséo. » La réponse du berger à la bergère aura sans doute lieu ce vendredi. Christophe Lubac tiendra un point presse sur le sujet avec un certain Pierre Izard.

 

 



UN COMMENTAIRE SUR [Coulisses] Métro à Labège : les pieds dans le plat

  1. BL dit :

    J’ai toujours pensé que Cohen avait perdu beaucoup lorsqu’il a jeté comme un malpropre Stéphane Coppey de Tisseo.
    Non seulement, il s’est séparé d’un vrai spécialiste des transports en commun (c’était son métier), mais il a énormément perdu en leadership (avec les ecolos bien sûr, mais aussi chez les socialistes, cf le conseil général par exemple).
    Tout le monde a compris que sa maxime, c’était “ou tu t’écrases, ou je t’écrases”. Si bien que certains se sont éloignés, opposés, fait discrets, surtout ceux qui pouvaient avoir du caractère et des idées. À l’inverse, les valets et la cour ont prospéré.
    Les uns ont été trop peu présents lors de la dernière campagne, les autres beaucoup trop présents. Devinez lesquels?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.