[Coulisses] Colomiers : Un conseil qui fait des vagues

mairie de colomiers @franck alixTroubles. Le 18 décembre dernier se tenait un conseil municipal à Colomiers. Sa conclusion a été houleuse, et certains élus se sont affrontés avec vigueur. Récit.

 

Le dernier conseil municipal de Colomiers a été pour le moins houleux, agité dirons certains. Durant de longues heures, les débats ont été pointus et parfois très discutés. Vous pouvez en juger par vous-mêmes sur You Tube. C’est en fin de séance que l’élue UMP Loubna Zaïr a mis le feu aux poudres en critiquant le marché de noël de la ville et l’action du comité des fêtes. Un discours qui a si fortement déplu dans les rangs de la majorité de l’édile Karine Traval-Michelet, que certains élus ont interpellé avec vigueur Loubna Zaïr à la sortie de ce conseil. C’est Marie-Christine Chanchorle, adjointe à l’accompagnement scolaire, qui a notamment scandé dans les couloirs : « Si tu n’es pas contente, va préparer Noël chez toi ! » « J’ai des témoins », nous confie l’élue UMP fortement heurtée et visiblement choquée par ces agissements. Et d’ajouter : « Je n’avais jamais été agressé de la sorte en politique. C’est trop facile hors caméra. » Suite à cette première altercation, un autre élu de la majorité, Philippe Briançon (adjoint aux sports), s’est avancé frontalement vers cette même Loubna Zaïr : « Tu vas trop loin », lui dit-il en bombant le torse selon la victime. Un face à face pour le moins viril qui a choqué Loubna Zaïr : « Certains membres de la mairie et de la presse locale ont assisté à cette scène. Ils rigolaient avec complicité ! Mais où est-on dans cette mairie ? On est vraiment victimes d’une dictature. On veut museler la parole. » Nous avons joint Philippe Briançon qui ne se cache pas vraiment suite à cet épisode : « Je suis du Sud et mon tempérament me joue parfois des tours. Mais je ne peux cautionner le discours de Loubna Zaïr sur l’action de notre comité des fêtes. Il faut avoir du respect pour les bénévoles qui se bougent pour leur ville avec les moyens du bord. Son commentaire était trop lapidaire. Sur ce qui s’est passé l’affaire est close … Loubna Zaïr est allée trop loin et quant à moi je prends ma part de responsabilité. » Un mea-culpa qui ne semble pas convaincre l’élue UMP : « Je vais lui demander des excuses publiques face caméra lors du prochain conseil. On ne peut plus laisser passer de tels agissements d’un autre temps. La volonté est de nous déstabiliser en permanence … On ne va tout de même pas faire appel à une société de sécurité pour rentrer chez nous après des réunions politiques, non ? » Pour l’heure Loubna Zaïr a prévu de rencontrer un autre élu de l’opposition, l’écologiste Patrick Jimena, dont l’un des membres de son groupe, Richard Cuartero, aurait également reçu des menaces verbales à la sortie de ce même conseil municipal. Une plainte commune est à l’étude. « Après cette affaire, je dois avouer que tout cela confirme les dires que j’avais entendu durant la campagne municipale. Cette ville a un microclimat politique », conclut Loubna Zaïr. Drôle d’ambiance à Colomiers.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.