Christian Sempé : « Il y aura des personnalités centristes sur ma liste »

A Saint-Orens, le maire actuel Christian Sempé (PCF) a déjà déclaré qu’il se présentait à sa propre succession. Il se prépare à partir avec l’ensemble des forces de gauche et même plus… Cette semaine, nous l’avons interviewé dans le cadre de notre dossier « Municipales 2014 : Les points chauds de l’agglo ».

 

En tant que candidat, où en êtes-vous de la préparation de votre campagne ?

En 2014, je reconduirai la majorité municipale sortante élargie, avec le même intitulé « Agir ensemble pour Saint-Orens ». Elle comprendra toutes les forces de la gauche, socialistes, communistes, verts, radicaux de gauche et chevènementistes. Il y aura même des personnalités centristes sur ma liste…

Pousser le rassemblement jusqu’au centre, est-ce un pied de nez envers votre concurrente Dominique Faure (candidate UDI) ?

Dominique Faure a été candidate UMP, il ne faut pas l’oublier. Elle défendra donc les valeurs de la droite. Les centristes qui me soutiennent se reconnaissent davantage dans le message humaniste porté par notre municipalité. Saint-Orens est une ville solidaire, ouverte où des services publics forts accueillent aussi bien les plus jeunes que les personnes âgées. En témoignent, le quotient familial pour la restauration scolaire, les associations sportives et culturelles.

Dominique Faure vous reproche de ne pas avoir pris une place suffisante dans la communauté d’agglomération de Toulouse. Qu’avez-vous à lui répondre ?

Je ne suis pas du tout d’accord ! Nous sommes au bout de la communauté d’agglo, en contact avec le Sicoval. C’est une spécificité très forte qui marque l’histoire de notre ville, car Saint-Orens est l’une des six communes fondatrices du Sicoval. A ce titre, je suis l’ambassadeur de la communauté urbaine de Toulouse auprès de cette communauté d’agglomération. En outre, je suis le président de l’établissement public foncier local de Toulouse métropole, ce qui signifie que je dirige la politique d’acquisition foncière. A travers moi, Saint-Orens est un maillon important de la communauté.

La campagne s’annonce ardue. Quand commencera-t-elle ?

Je souhaite une campagne dynamique et digne. Je ne sais pas quand on la commencera, nous n’avons pas le même calendrier que l’opposition. Il y aura plusieurs étapes à franchir, cela prend du temps.

 

Propos recueillis par Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.