Carole Delga et Gérard Onesta annoncent leur alliance au second tour

Delga et Onesta

Au lendemain du premier tour des élections régionales qui a placé le FN en tête sur notre future Région, les deux candidats Carole Delga (Notre Sud/PS-PRG) et Gérard Onesta (Nouveau Monde en commun/EELV-FDG) ont décidé de faire front commun contre l’extrême droite. Ils fusionnent leurs listes en vue du second tour.

 

Après une longue nuit de négociations, les deux candidats ont abouti à une liste de fusion qui prend le nom, en toute logique, de ‘‘Notre Sud en commun’’. « Un rassemblement indispensable, dans la cohérence, la clarté, la transparence et en toute responsabilité », a plaidé Carole Delga. De son côté Gérard Onesta a affirmé « ne pas avoir hésité une demi seconde » à prendre sa décision. Lui, qui clamait il y a quelques semaines, qu’il « ne serait pas le radeau de secours de la gauche sociale-libérale », a rapidement changé d’avis au regard du score du FN. Un revirement assumé : « C’est le jeu de la démocratie, au premier tour on affirme sa différence, j’aurais préféré un autre ordre d’arrivée, mais aujourd’hui la candidate la plus légitime à la présidence de la Région est Carole Delga. » L’écologiste ne nie pas les « nuances » voire les « différences » qui existent entre les deux programmes : « Les Verts n’ont pas peur de la confrontation, mais en toute loyauté. Avec Martin Malvy, nous avons su exprimer nos désaccords sur certains points, cela nous empêche pas de partager un bilan reconnu de tou.s »

 

Les professions de foi communes ont été éditées, et la nouvelle liste a été déposée aujourd’hui à la préfecture. La répartition entre les deux listes « est proportionnelle à nos résultats, soit un ratio de 70/30 », indique Carole Delga, « car renouveler les pratiques politiques, c’est aussi respecter l’expression populaire ». Quant aux places données à chaque composante (PS-PRG-MRC-EELV-PCF-PG-Ensemble-Parti Occitan), elles seront conformes aux proportions décidées dans les listes initiales.

Dimanche, « les électeurs auront un choix clair à faire », lance Carole Delga, qui tout de même aurait préféré que Dominique Reynié (candidat LR en 3ème position) prenne la décision « courageuse » de se désister…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.