Carole Delga, « 100% candidate », est prête pour mener campagne

carole delga

Jeudi, la candidate socialiste aux régionales Carole Delga a rencontré la presse pour faire un point sur sa campagne. L’ancienne secrétaire d’Etat s’est montrée prête à assumer les fonctions de présidente de Région.

Alors qu’un sondage SOFRES vient de classer Carole Delga en troisième position des présidentiables en termes de notoriété derrière Louis Alliot (FN) et Gérard Onesta (EELV), la candidate ne se démonte pas : « le seul sondage qui compte c’est le soir des élections », lance-t-elle. La campagne devrait officiellement commencer en septembre, mais Carole Delga s’attèle à préparer l’union « la plus large possible » de la gauche. Une tâche compliquée entre les Verts qui préparent leur liste autonome, le Parti de gauche favorable à une liste citoyenne et le PRG qui pourrait partir de manière indépendante (les négociations sont en cours au niveau national)… « J’ai toujours tendu la main, j’ai rencontré Philippe Saurel, à Paris en début de semaine, j’ai également Gérard Onesta qui est prêt à se rallier au second tour », révèle Carole Delga, qui sait que le rassemblement sera le meilleur moyen de combattre la montée du Front national.

« Je suis fière d’avoir fait partie du gouvernement, c’est un atout pour notre Région»

Pour compenser un manque de notoriété, la candidate met l’accent sur son expérience : « Je suis fière d’avoir fait partie du gouvernement, c’est un atout pour notre Région, les responsabilités ne me font pas peur » clame-t-elle. Mais aussi sur sa manière de faire de la politique, « dans la proximité avec les citoyens, même lorsque j’étais à Berçy, j’ai tenu à faire un déplacement par semaine sur le terrain ».

Concernant la future grande Région, Carole Delga a rappelé sa vision des choses : « Ceux qui prônent un seul conseil régional ne connaissent vraiment pas le territoire ! Nous avons deux Conseils régionaux, il faut les utiliser en séparant les services administratifs à Toulouse et l’assemblée délibérante à Montpellier », a-t-elle précisé. Le 27 juin prochain, elle présentera à Montpellier son équipe de campagne, soit les référents départementaux « qui seront mes relais sur le territoire ». Elle-même sera tête de liste en Haute-Garonne. Les candidats de sa liste seront nommés début juillet et la liste complète en septembre. Le temps de finaliser les négociations avec les autres parties de gauche…



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.