Borloo chez Veolia Le traquenard…

Qu’un ancien Ministre de la France aux compétences élevées et reconnues, comme Jean-Louis Borloo, soit courtisé par de nombreuses grandes entreprises, voilà qui devrait nous rassurer sur la haute compétence de ceux qui nous dirigent.
Sauf qu’en pleine campagne électorale, qui a bien intérêt à voir engager une telle démarche si ce n’est les opposants directs de Nicolas Sarkozy ? D’ailleurs rien de surprenant d’apprendre aujourd’hui qu’avant même la presse, François Hollande, le chevalier qui lave plus blanc que blanc, s’en fasse l’écho en lançant le premier la rumeur. Celle que Jean-Noël Kapferer, le spécialiste en stratégie marketing, qualifie de «plus vieux média du monde.» ; d’autant si l’on est au cœur d’une élection présidentielle où il est de bon ton de discréditer tel ou tel candidat. Et comme de logique à peine la rumeur annoncée et reprise par bon nombre de médias de gauche, on plonge dans l’univers du complot, de la manipulation, de la désinformation, de la guerre politique.

Finalement un crime par personnes interposées, crime parfait s’il en est, car sans trace, sans arme et sans preuve. Et si l’on ajoute à tout cela, la fausse sagesse populaire qui voudrait qu’il n’y ait pas «de fumée sans feu», on aura compris que le candidat de gauche boit en ce moment du petit lait…
D’autant que ses stratèges, qui ne sont pas tombés de la dernière pluie, ont tiré une règle d’action bien connue : Calomniez, calomniez, il en restera toujours quelque chose.
Quant à l’intéressé qui, ce n’est un secret pour personne, se prépare dans la perspective de 2017, avec, loin des sempiternels clivages droite/gauche, le secret espoir de créer autour de lui un grand mouvement social-démocrate, sa réaction a été des plus claires : «Comme votre journal ne peut l’ignorer, mon calendrier reste exclusivement politique. Je vous confirme même que je n’ai pas décidé de mettre un terme à ma carrière politique (rires) ! Et pour ne rien vous cacher, je reste plus que jamais concentré sur la construction d’un avenir pour la France. Aucune rumeur ne me fera dévier de cette volonté. Et puis, il me paraît naturel, que de grands groupes nationaux voire internationaux me contactent, afin de leur accorder mon analyse de manière informelle sur leurs évolutions futures, leurs métiers. Comme pour enrichir ma propre connaissance, mon propre savoir indispensable si l’on a de hautes ambitions pour son pays. Ce fut notamment le cas pour Veolia, ni plus ni moins. Il n’y a rien à cacher à cela, d’autant qu’aujourd’hui tout se sait. Vous savez toute cette rumeur, orchestrée autour de mon nom, n’est que supputations, manipulations, voire volonté de nuire à ma personne comme au Président de la République…».
Mais peut-être qu’à gauche, d’où est venue cette rumeur extravagante, l’on craint simplement que le Président des Radicaux Valoisiens, entre dans l’arène et marque de son empreinte une campagne présidentielle, un tantinet inodore et sans saveur ? Cela pourrait être vers le 9 mars…

André Gallego



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.