Avis de tempête au PS 31

Floureusses
La vice présidente du Conseil général monte le ton

La Dépêche du Midi dévoilait le 6 septembre dernier les résultats d’un rapport interne, réalisé par une « commission de contrôle financier». Or, nous sommes en mesure de dévoiler que le rapport transmis en sous-main à nos confrères n’est pas issu de cette fameuse commission. Il s’agirait en fait du travail d’une commission non officielle, dont il se dit que des collaborateurs de Monique Iborra et Bertrand Auban étaient membres. Une nouvelle preuve des rapports de force virils et incorrects en cours… Parmi les victimes de ces révélations, la vice-présidente du Conseil général Sandrine Floureusses, à qui il est reproché de ne pas être à jour de ses cotisations : « J’ai toujours été en règle. J’ai payé mon adhésion par chèque, qui a d’ailleurs été encaissé par la fédération.» Veut-on lui faire payer son soutien à Jean-Jacques Mirassou pour les sénatoriales ? Craint-on ses intentions pour la présidence du Conseil Général ? Petits meurtres entre amis.

Retrouvez notre dossier de la semaine : “La gauche toulousaine peut-elle rebondir ?

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.