Au PS, « la désignation de Pierre Cohen est une formalité »

Alors que les candidatures à droite et au centre se clarifient, avec l’annonce officielle de Christine de Veyrac (tête de liste UDI face à l’UMP Jean-Luc Moudenc, ndlr), il est temps de se demander comment la gauche va entrer en jeu, en vue des prochaines municipales. Le maire de Toulouse, Pierre Cohen, a déclaré en début d’année « être candidat à la candidature ». Il devra en effet, suivre la procédure prévue par son parti afin d’être désigné tête de liste. « Tous les candidats devront se déclarer officiellement par courrier à leur fédération, qui seront chargées par la suite de planifier des élections dans chaque section. Ce sont les militants socialistes qui voteront pour les têtes de listes », explique Joël Bouche, premier secrétaire du PS 31. Le calendrier qui sera établi au niveau national, n’est pas encore fixé, « mais les désignations auront sûrement lieu au mois d’octobre » précise-t-il. A Toulouse, guère de mystère, « je ne pense pas que d’autres candidatures que celle de Pierre Cohen se déclarent. Il est de toute façon, le candidat légitime et le plus à même de remporter les élections. Sa désignation est une simple formalité », estime le premier secrétaire. Ce qui n’empêche pas le maire actuel de « se préparer à défendre son bilan, sans que ce soit forcément médiatisé » souligne-t-il.

Coralie Bombail



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.