Philippe Fort : « Objectif : terminer en tête au premier tour »

Saint-Jory est scindé depuis des années par un clivage gauche-droite qui laisse peu de place à l’innovation. Pourtant la liste « Alternative Saint-Jory » propose sa manière de voir les choses. En tête de liste ? Philippe Fort, récemment parachuté en politique. Rencontre.

« J’ai 50 ans, je suis né à Toulouse, suis marié et père de trois enfants », expose ce fils et petits-fils de commerçants et de maraîchers que rien ne prédisposait à devenir tête de liste aux prochaines élections municipales. Diplômé d’une école de commerce, l’homme travaille à la direction commerciale de grands groupes internationaux –Danone notamment- puis de PME régionales, mais son arrivée en politique est toute récente : « Des élections municipales anticipées ont été organisées en 2013 suite à de grosses dissensions au sein du conseil municipal. Comme j’étais assez impliqué dans la vie locale, on m’a sollicité pour faire partie d’une liste composée autour de l’ancien premier adjoint. » Le but ? Renouveler la classe politique locale, « donner du sang neuf et tenter de rassembler les Saint-Joryens en dehors des clivages traditionnels ! » Une idée qui séduit Philippe Fort : « Cela fait quelques années que la commune souffre de divisions : le maire actuel est en place depuis 14 ans et son opposant depuis 10 ans. La liste Alternative vient proposer une autre voie autour de la concertation avec les administrés. » Rapidement ses colistiers lui proposent de devenir tête de liste, « j’ai accepté mais nous sommes dans une démarche collective, ce n’est pas une liste constituée autour de moi. » Un défi qu’il prend en tout cas avec sérénité. Depuis toujours intéressé par la politique, il déclare simplement : « il faut bien sauter le pas un jour ! »

« On invite très clairement à la concertation »

Aux élections municipales anticipées, la liste « Alternative Saint-Jory » avait fait 17% au premier tour, 10% au second, (et avait notamment permis d’avoir un fauteuil d’élu dans la nouvelle équipe, ndlr) « aujourd’hui on reçoit un accueil très favorable, est-ce qu’il se traduira dans les intentions de vote ? » s’interroge Philippe Fort. En tout cas, il assure que « le fait d’être sans étiquette et de ne pas être impliqué dans les vieilles querelles permet une liberté de parole… J’ai actuellement de très bons rapports avec le maire et son opposant, ce qui n’est pas le cas entre eux ! » Un fil rouge en tout cas : le dialogue, la transparence et la proximité pour « impliquer les riverains. » La liste « Alternative Saint-Jory » planche encore sur son programme qui s’articule autour de plusieurs axes : « appuyer le développement économique de la commune qui doit être la porte nord de Toulouse et non une cité dortoir ; étoffer l’offre culturelle ; se pencher sur l’éducation et le rythme scolaire notamment ; renforcer les liens entre générations ; rattraper notre retard en termes de logements sociaux, inviter le développement durable dans la gestion de la commune… » Mais d’ici à fin mars, plusieurs rendez-vous sont prévus afin de présenter la liste (15 hommes, 14 femmes) et d’impliquer les Saint-Joryens : « On va mettre en place une réunion publique et des réunions de quartiers pour écouter et répondre aux habitants car notre programme restera ouvert quasiment jusqu’aux élections afin de l’affiner.» Face aux deux listes historiques menées par le maire PS sortant (Henri Miguel ou son premier adjoint) et l’UMP Thierry Fourcassier, il avoue « être conscient de la difficulté mais nous sommes déterminés, notre objectif est de terminer en tête au premier tour. » Il termine en citant Nelson Mandela : « Aucun de nous n’agissant seul ne peut atteindre le succès. »

http://www.alternative-saint-jory.com/

Aurélie Renne



3 COMMENTAIRES SUR Philippe Fort : « Objectif : terminer en tête au premier tour »

  1. caurel dit :

    bonjour,

    une équipe à suivre et à soutenir

    bonne journée
    sophie

  2. Arzak dit :

    Bonsoir ou bonjour,
    Enfin l’espoir de voir changer les choses pour que Saint Jory rattrape son retard et se mette au niveau des communes voisines. Faisons confiance à une équipe au sang neuf qui a une vision cohérente du Saint Jory futur. Bonne chance à tous.

  3. Frédéric dit :

    Je pense que cela va être compliqué d’arriver en tête au premier tour face à un maire qui est en place depuis plus de 10 ans et son opposant qui est à la mairie depuis une dizaine d’années aussi. Surtout que cette même liste (avec une autre tête de liste) avait fait 10% au second tour en 2013. Mais à cœur vaillant, rien d’impossible! :-)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.