Alain Mila répond à Iborra

La semaine dernière la députée Monique Iborra attaquait dans nos colonnes son suppléant Alain Mila, suite à sa participation à une conférence de presse columérine de Patrick Jimena : « Je ne lui ai jamais demandé de me représenter à cette réunion. Je lui demande donc d’être beaucoup plus précis qu’il ne l’a été vis-à-vis des médias quant à son rôle. Il fait ce qu’il veut, c’est un grand garçon, mais il le fait en son nom. Pas en mon nom… Il ne peut plus se présenter comme mon suppléant en réunion publique ! » La réponse du berger à la bergère ne s’est pas faite attendre via un communiqué du MUP (Mouvement unitaire progressiste), le mouvement auquel appartient Alain Mila : « Il ne saurait avoir lieu de polémiquer sur notre responsable régional Midi-Pyrénées, Alain Mila, qui a toujours défendu des positions humanistes et sociales…  Qu’il n’en demeure pas moins qu’il a été élu au suffrage universel direct et que cette qualité ne cessera pas avant la fin du mandat parlementaire… le fait du prince n’ayant pas lieu d’être. Qu’enfin et c’est heureux, la presse demeure entièrement libre de relever cette qualité factuelle de suppléant. »



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.