Alain Fillola assigne Vincent Novès en diffamation

Le maire de Balma, Alain Fillola, a assigné hier, son principal opposant, Vincent Terrail-Novès, pour diffamation. Ce dernier a publié sur le site « Balma à cœur », un article intitulé « A.Fillola, maire de la promotion immobilière ». « Grace à la modification du P.L.U sur la ZAC de Gramont,  les promoteurs se frottent donc les mains, notre maire  vient de leur offrir 400 logements de plus à construire et  donc à vendre ! Mais ce n’est pas le seul cadeau » dénonce Vincent Terrail-Novès. Et il enfonce le clou, « Oui, de  l’argent public va permettre au promoteur privé de diminuer sa dépense et donc d’augmenter la marge de son  bénéfice !  VINCI peut remercier monsieur le maire… qui est  vraiment devenu le maire des promoteurs ! ».Des accusations qui ne resteront pas lettre morte, et qui se règleront directement devant le juge.

Un extrait de l’assignation donne le ton : « Quittant le champ balisé du débat politique et des critiques démocratiques qui sont le propre d’un groupe d’opposition, M. Vincent TERRAIL-NOVES et des comparses en sont venus à écrire, imprimer, transmettre, et/ou diffuser par tout moyen de communication au public par voie électronique de propos qui peuvent être qualifiés suivant le cas et le contexte d’injure (articles 29 alinéa 3 et 33 de la loi du 29 juillet 1881) ou de diffamation envers un citoyen chargé d’un service ou d’un mandat public (articles 29 alinéa 1 et 31 de la loi du 29 juillet 1881) ». L’affaire sera jugée par le tribunal de grande instance de Toulouse, le 8 décembre prochain.

 

Coralie Bombail

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.