A Saint-Lys un candidat part sans couleur politique

Les élections municipales promettent d’être agitées du côté de Saint-Lys. Le maire sortant (PS) Jacques Tène est contesté sur plusieurs fronts. Son prédécesseur Patrick Lasseube devrait venir le concurrencer en tandem avec Catherine Renaux (pourtant opposante de ce dernier il y a quelques années), tout comme la chef d’entreprise Jocelyne Vidal, fraîchement investie par l’UMP, et actuellement en chasse de colistiers. Mais un autre prétendant est d’ores et déjà sur les starting-blocks, il s’agit de Bernard Tarride, un ancien adjoint (environnement et assainissement) de Patrick Lasseube. S’il se revendique de centre-droit (il était membre de l’UMP jusqu’en 2012), sa liste (Saint-Lys 2014) se veut elle en dehors des partis politiques : « Nous ne ferons pas de politique nationale, et nous n’allons pas nous afficher avec une couleur particulière. Nous allons garantir l’indépendance politique de tous ceux qui seront avec nous… Ce qui prime c’est l’intérêt général, et celui des Saint-Lysiens en particulier » nous explique Bernard Tarride, qui il y a quelques mois encore faisait cause commune avec Patrick Lasseube et Jocelyne Vidal au sein du mouvement« Saint-Lys, dynamisme et qualité de vie ». « Nous avions déterminé que notre tête de liste pour 2014 serait désignée, avec un vote, par les adhérents. Mais en janvier 2012, Patrick Lasseube a démissionné au motif que Jocelyne Vidal se présentait aux élections législatives sous la bannière UMP…  En réalité, il sentait sans doute le leadership lui échapper » nous explique Bernard Tarride. Le contexte politique ainsi dépeint, cette future tête de liste annonce que sa liste est prête, et que les sujets de controverse avec la majorité actuelle ne vont pas manquer : l’endettement de la ville, les transports, l’environnement  ou l’avenir de la communauté d’agglomération (dossier travaillé avec Alain Sottil, candidat à Muret). Christine Fevre-Debizet, jeune femme qui déclare « ne jamais avoir voté à droite de sa vie », vient de s’engager avec Bernard Tarride « pour faire changer les choses». A Saint-Lys la campagne a bien démarré, et Bernard Tarride est dans l’arène.

Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.