3 questions à : Vincent Novès Conseiller régional UMP

Vincent Novès

Leader de l’opposition à Balma

La ville de Balma a la particularité d’avoir placé Nicolas Sarkozy en tête de ce premier tour. Comment expliquer ce résultat ?

Régulièrement la droite est à Balma au-dessus des moyennes départementales, régionales et parfois même nationales. Les Balmanais ont confirmé leur volonté de voir la France à droite plutôt qu’aux mains des socialistes. On note aussi que François Hollande est lui aussi au-dessus de sa moyenne nationale. Donc les Balmanais, plus qu’ailleurs, ont voté utile.

Ces résultats sont-ils de bon augure pour le combat municipal que vous menez ?

Je fais une grande distinction entre un scrutin national et municipal. Il faut avoir l’honnêteté et l’objectivité de le dire : La personnalité des candidats pour une mairie intervient énormément dans le choix des administrés. Mais si j’ai une réflexion nationale qui correspond à celle des Balmanais, je ne vais pas m’en plaindre…

Comment analysez-vous d’ailleurs les rumeurs qui annoncent le maire de Balma, Alain Fillola, comme candidat aux prochaines législatives ?

Je pense en effet qu’il cherche un autre mandat, car il y a peut-être de sa part un peu de lassitude à la mairie, lui qui en est à son troisième mandat. Ce n’est pas illogique, je peux le comprendre. Il observe peut-être aussi qu’il y a de plus en plus de mécontents à Balma. L’élection législative est peut-être une «porte de sortie».



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.