3 Questions à Romain Cujives

Conseiller municipal délégué à la vie étudiante et élu à «Toulouse Métropole»

Quelle est la place de l’étudiant dans la politique municipale de votre majorité ?

Depuis quatre ans, nous travaillons dans l’optique de faire de la Mairie de Toulouse le 1er partenaire des étudiants. Sous l’impulsion du Maire de Toulouse, nous agissons à tous les niveaux afin de mieux saisir les problématiques étudiantes, et parce que le temps où l’action publique se construisait dans des lieux clos est aujourd’hui révolu, nous avons fait le choix de créer dès le début du mandat le Conseil de la Vie Etudiante. Les étudiants sont considérés par le Maire et l’ensemble de la majorité municipale comme une véritable chance pour la ville.

Comment cette rentrée universitaire sur Toulouse se déroule-t-elle ?

Il est encore un peu tôt pour faire un bilan de cette rentrée universitaire. Néanmoins, nous pouvons nous réjouir que les universités de Toulouse, sous l’égide du Pole Recherche de l’Enseignement Supérieur (PRES), aient réussi à s’entendre sur le projet IDEX. De façon plus générale, je crois que les efforts des collectivités territoriales ces quatre dernières années dans le domaine du logement commencent à porter leurs fruits. En effet, par-delà les rénovations et constructions de logements étudiants, le dispositif de cautionnement de la Région Midi-Pyrénées et celui d’avance du premier mois de loyer de la ville de Toulouse permettent aux étudiants d’aborder la rentrée de manière plus sereine. Il convient néanmoins de rappeler que trop d’étudiants sont encore obligés de travailler pour financer leurs études, et que nombre d’entre eux continuent à renoncer à certains soins faute d’argent.

Pouvez-vous nous présenter le concept de «La Nuit de la Création/Nuit des étudiants du monde» qui aura lieu le 25 octobre prochain ?

Il nous a semblé important que la ville puisse organiser pendant la «Semaine de l’étudiant» (initiative portée par le PRES) une soirée d’accueil pour ses nouveaux étudiants. Nous avons souhaité placer cette soirée sous le signe de la culture et de la création étudiante. Cette année les villes de Lyon, Paris, Montpellier et Toulouse, ont décidé d’organiser une «Nuit des étudiants du monde» avec la volonté d’envoyer aux étudiants étrangers, un nouveau message, suite à la catastrophique circulaire Guéant. Il s’agit donc pour nous, lors de cette soirée, qui se déroulera dans les espaces Vanel au-dessus de la Médiathèque Cabanis, de mêler la soirée de la création étudiante telle que nous la connaissons, à un message de bienvenue aux étudiants étrangers, en leur rappelant que nous les considérons comme une véritable chance pour notre ville et notre agglomération.

 

Thomas Simonian

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.