3 questions à Maxime Lecourt

Coordinateur régional des Jeunes démocrates (MoDem)

Vous organisez une réunion d’informations sur le handicap dans la ville. Pourquoi une telle initiative ?

L’idée était à la base de nous former sur ce sujet, puis on s’est rapidement dit que nous pouvions le faire de manière ouverte. Ce sera donc une réunion publique destinée au plus grand nombre. Ce rendez-vous sera le premier d’un triptyque, puisque nous souhaitons coller à la devise républicaine « Liberté, égalité, fraternité. » La question du handicap représentant la fraternité.

Le MoDem doit-il s’impliquer dans la campagne municipale ? Et avec qui ?

Nous devrons être présents pour les Municipales, car Jean-Luc Moudenc est pour moi « étiqueté » UMP, et non centriste. Aujourd’hui, l’UDI et Christine de Veyrac ont décidé de défendre les valeurs du centre, et nous avons notre place dans ce dispositif. Je pense que le MoDem doit y aller, et qu’il devra être actif… A L’heure actuelle, nous avons encore des débats en interne pour savoir quelle forme devra prendre notre engagement. Jean-Luc Lagleize et Marthe Marti se sont prononcés, mais nous attendons encore les prises de position de Malika Aradj et Jean-Luc Forget.

Travaillez-vous déjà avec l’UDI ?

Nous avons des contacts avec les jeunes de l’UDI, mais nous n’avons rien organisé en commun pour l’instant. Cela devrait arriver, car nos discussions actuelles vont dans le bon sens.

Débat public sur le handicap, en présence notamment de l’élue municipale Nicole Dedebat – Lundi 18 mars 19h à l’auditorium de l’Espace des diversités et de la Laïcité, 38 rue d’Aubuisson.



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.