3 questions à Mathieu Sauce

Secrétaire fédéral à l’organisation et à la mobilisation (PS) – Colistier de Pierre Cohen

Quel est le premier bilan du porte-à-porte « Toulouse Avance » que vous menez actuellement ?

Nous en sommes à 20 000 portes frappées, ce qui est colossal ! C’est un record si on compare ce que nous avions fait pour la Présidentielle. La motivation est plus grande et le nombre de militants qui participent à cette opération, ne cesse d’augmenter… Le porte-à-porte est d’ailleurs le plus bel outil qui soit pour incarner le socialisme. Il crée du lien.

Quels sont les retours des Toulousains que vous rencontrez ?

L’accueil est plus que chaleureux et ce n’est pas de la langue de bois. Les Toulousains ont apprécié tous les travaux qui ont été effectués en centre-ville : l’embellissement de la ville, l’aménagement urbain… Le square de Gaulle et la rue Alsace-Lorraine en sont les exemples parfaits. Les habitants se sont appropriés tous les nouveaux aménagements, et les retours que nous avons sont franchement positifs. Nous sommes nous-mêmes parfois surpris mais les Toulousains ne nous parlent quasiment pas de politique nationale.

Donc vous êtes plutôt confiant pour le mois de mars ?

On a un beau et bon bilan qui nous permet d’aller vers les Toulousains avec enthousiasme et qui rend crédible notre slogan « Toulouse Avance ». Nous n’avons pas à rougir de notre action, bien au contraire… Le retour des Toulousains nous gonfle le moral, d’autant que nous observons par ailleurs les chicaneries dans le camp d’en face avec l’UDI qui ne reconnaît pas les candidats centristes qui sont sur la liste Moudenc. De toute façon, on ne regarde pas l’adversaire, on avance.

Propos recueillis par Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.