3 Questions à Laurence Massat Guiraud-Chaumeil

Porte-parole départementale de l’UDI

Comment l’UDI s’organise-t-elle en vue des Municipales ?

L’UDI contribue aujourd’hui à l’élaboration d’un projet municipal porté par Christine de Veyrac, mais dont elle n’est pas le seul acteur. Nous travaillons avec l’équipe du MoDem qui a rejoint l’aventure, avec des associations, avec le think tank « L’Estrade », et avec également des Toulousains de la société civile. Il y a une vraie dynamique  pour porter un projet ambitieux qui va réveiller la ville.

Vos instances nationales suivent-elles votre action ?

Paris était totalement informée de l’officialisation de la candidature de Christine de Veyrac, et en accord avec la démarche. Jean-Louis Borloo soutient clairement ce qui se fait sur Toulouse, il est un soutien sans faille à Christine de Veyrac.

Votre opinion sur le sondage « Municipales 2014 » publié la semaine dernière, et qui place votre chef de file à 3% au premier tour ?

Nous regrettons que ce sondage ait été effectué sur des hypothèses peu probables avec notamment trois listes centristes au premier tour (UDI, MoDem, Bouscatel). La donne n’est plus la même aujourd’hui puisque l’UDI et le MoDem font cause commune, et que nous discutons avec René Bouscatel et ses amis. L’autre enseignement est que Pierre Cohen est sans doute plus confortablement installé que beaucoup ne le pensaient.

Propos recuellis par Thomas Simonian

 

 



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.