3 questions à Jean-Pierre Havrin

Adjoint au maire de Toulouse chargé de la sécurité

Pourquoi ne faut-il pas généraliser la vidéosurveillance à Toulouse ?

Il y a un culte de la vidéosurveillance qui vise à faire croire que l’on peut remplacer des effectifs de policiers par des caméras. C’est une escroquerie, c’est complètement faux ! Cela ne remplacera jamais la présence humaine. La caméra est un outil qui ne doit rester qu’un complément à un dispositif global…

La sécurité sera-t-elle un enjeu de la campagne municipale à venir ?

Je le crains. Jean-Luc Moudenc va essayer d’évoquer cela en permanence, mais à sa façon… Approximative et toujours avec cette idée de faire peur aux gens.

Le dernier sondage en date annonce un second tour avec Pierre Cohen à 54% et Jean-Luc Moudenc à 46%… Votre opinion ?

Les Toulousains ont compris le sens de l’action de Pierre Cohen. Les travaux, les écoles, les crèches, la sécurité… Tous ces efforts-là sont en train de payer. Depuis quelques semaines il y a une perception des Toulousains vis-à-vis des travaux. Ils se disent qu’il y a une vision et que les projets sont pensés. Et puis il y a la faiblesse de Moudenc qui ne réfléchit pas.

Propos recueillis par Gérald Benarrous, Coralie Bombail et Thomas Simonian
 



UN COMMENTAIRE SUR 3 questions à Jean-Pierre Havrin

  1. Jean-Michel LATTES dit :

    Y avait il un adjoint en charge de la sécurité des toulousains dans l’équipe de Pierre Cohen ? On peut en douter….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.