3 questions à Jean-Paul Makengo

Adjoint au maire et conseiller régional (PS)

En ayant la volonté de fluidifier les transports en commun dans la ville, ne prenez-vous pas le risque de fluidifier la délinquance ?

Faut-il revenir au Moyen-Age avec les pauvres dans la ville basse, et les riches dans la ville haute ? Non ce n’est pas la solution. Aujourd’hui nous devons travailler sur le vivre ensemble avec un centre-ville qui doit servir à tout le monde et où chacun se sent à l’aise. D’ailleurs tous les voyous ne sont pas d’un côté et les gentils de l’autre… C’est un problème plus complexe que cela.

Quels sont pour vous les enjeux de la campagne municipale ?

Cette élection va nous permettre de montrer aux Toulousains ce que nous avons fait tout en leur demandant de nous refaire confiance. Je suis serein car je me rends compte que les Toulousains comprennent notre action. Nous sommes prêts pour la bataille.

Votre point de vue sur vos opposants ?

Jean-Luc Moudenc visite un quartier toutes les semaines… Il a même découvert des quartiers de la ville depuis qu’il est dans l’opposition, car il ne s’y rendait pas quand il était maire. Et qu’il arrête de critiquer Mme de Veyrac, qu’il se concentre sur son projet, car c’est sur son projet que nous allons l’interroger….

Propos recueillis par G.Benarrous, M.Sztulman et T.Simonian

 

Retrouvez Jean-Paul Makengo dans la webTV de cette semaine disponible ici



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.