3 questions à François Simon

Vice-président EELV du Conseil Régional

Votre parti vient de désigner Antoine Maurice comme tête de liste aux municipales. Pourquoi vous êtes-vous finalement retiré de ce scrutin interne ?

J’ai souhaité dans un premier temps présenter ma candidature pour bien signifier à l’ensemble des militants d’EELV que cette campagne municipale m’importait et me passionnait au plus haut point. Grâce à cette candidature, j’ai donc pu établir un dialogue privilégié avec nos adhérents… Cet acte a été positif car ce n’est pas parce qu’on n’est pas premier de cordée que l’on n’est pas embarqué dans la même course. Je serai donc avec la liste… Dedans ou à côté ! Mais je ne serai pas aux abonnés absents.

Antoine Maurice, c’est le bon choix ?

C’est le choix de 70% des militants donc il me va très bien. Antoine est profondément écologiste, travailleur et très synthétique. Il est également capable de rassembler.

Quel est l’enjeu pour EELV dans cette élection municipale ?

La société de demain sera dominée par l’écologie ou ne le sera pas… Et dans ce petit coin du monde qu’est Toulouse, il va donc falloir faire en sorte que l’écologie baigne la totalité de la politique municipale. Seul notre parti est capable de mettre en avant un tel objectif.

Propos recueillis par Thomas Simonian



UN COMMENTAIRE SUR 3 questions à François Simon

  1. Pierre saintrailles dit :

    Antoine Maurice est synthétique. Chez EELV, on préfère pas le naturel ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.