3 questions à Christophe Alvès

DR

Colistier de Jean-Luc Moudenc (UMP)

Vous êtes en pleine campagne de porte-à-porte. Quel est le sujet récurrent lors de ces rencontres avec les Toulousains ?

De très loin la sécurité, et c’est également le retour de tous les colistiers et les militants qui sont sur le terrain. Pour les Toulousains, l’insécurité se développe partout, surtout en centre-ville. La semaine dernière, un père de famille m’a glissé qu’il ne dormait pas tant que sa fille n’était pas rentrée de soirée, alors qu’elle est âgée de 18 ans. On nous en parle partout, car l’insécurité est maintenant dans tous les quartiers et dans toutes les rues. D’ailleurs l’adjoint à la sécurité de Pierre Cohen sera passé inaperçu durant ces cinq années de mandature… Qui pilote l’avion ?

Votre équipe est-elle pleinement en dynamique ?

Franchement l’ambiance est excellente entre nous. Il y a une équipe motivée et compétente autour du candidat Moudenc. On se voit d’ailleurs toutes les semaines autour de lui… On aurait pu penser qu’il y ait quelques animosités parmi les déçus du scrutin interne de l’UMP, eh bien c’est tout le contraire qui se passe. Tout le monde est au travail dans une campagne qui a une organisation pointue, et qui va pouvoir d’ailleurs compter maintenant sur un nouveau directeur (Francis Decoux, ndlr).

Vous entendez parler des autres candidats ?

Absolument pas. Les Toulousains rencontrés sont focalisés sur le duel Moudenc-Cohen. Et pour beaucoup, l’alternative est représentée par l’équipe de Jean-Luc Moudenc.

Propos recueillis par Thomas Simonian



Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.