Yoann Rault-Wita
Yoann
Rault-Wita
Militant pour les valeurs de droite

Voyage en terre inconnue : Monsieur Cujives découvre le quotidien des jeunes Toulousains !

Romain Cujives, 29 ans, est le numéro 15 de la liste socialo-radicalo-occitano-communiste du maire sortant, Pierre Cohen. Auto-proclamé porte-flingue de la campagne municipale, Romain Cujives, n’hésite pas à user de la haute image qu’il a de lui-même pour venir distiller auprès de ses adversaires le mépris qu’il a pour eux.

Il faut dire que Monsieur Cujives a la panoplie complète du parfait militant socialiste : un père ayant bien maîtrisé son réseau au sein du Parti Socialiste, un regard hautain vis-à-vis des Toulousains qui pourraient ne pas être de gauche et surtout, une attitude gauche-caviar des plus raffinées.

Autant dire que Monsieur Cujives n’est pas l’incarnation de la jeunesse toulousaine qu’il prétend représenter : un comble pour un Conseiller Municipal de Toulouse Délégué à la vie étudiante !

Romain Cujives, à qui François Briançon a enseigné avec passion l’art de la finesse et de l’argumentaire de fond, déclarait, il y a quelques jours que « Jean-Luc Moudenc n’a pas de vision et cela n’arrivera d’ailleurs jamais. » On sent une grande activité cérébrale sous la mèche…

Mais comment en vouloir à Romain Cujives, lui qui est si éloigné du quotidien de la jeunesse toulousaine ?

Allez, Monsieur Cujives, je vous amène faire un tour dans la vraie vie d’un jeune Toulousain !

Monsieur Cujives, sachez-le, les jeunes actifs toulousains vont travailler en voiture et s’ils le peuvent en transport en commun (si, si je vous assure, ils ne travaillent pas tous au Capitole et certains même habitent sur la rive gauche !) De fait, ils subissent deux de vos échecs : votre manque d’ambition en matière de transport en commun et la situation alarmante d’un périphérique toulousain sclérosé par les embouteillages.

Oui, Monsieur Cujives, proposer la mise en place d’une seconde rocade comme le fait Jean-Luc Moudenc, c’est avoir conscience de la réalité du quotidien. Oui, Monsieur Cujives, être le candidat de la jeunesse, c’est lui proposer l’ambition d’une 3e ligne de métro !

Monsieur Cujives, sachez-le, les jeunes n’habitent pas tous au centre-ville de Toulouse (là, il ne va pas me croire). De fait, ils subissent un service de métro qui cesse de fonctionner avant-même la fermeture de la majorité des établissements nocturnes de la ville. Ils ont donc deux solutions : rentrer à pied dans une ville où l’insécurité ne cesse d’augmenter depuis six ans ou payer une place de parking pour 3 ou 4 heures qui leur coûteront entre 10 et 15 euros grâce à la suppression par vos soins du forfait nuit dans les parkings.

Oui, Monsieur Cujives, Jean-Luc Moudenc permettra aux jeunes de rentrer en métro jusqu’à 3h du matin. Oui, Monsieur Cujives, rétablir les rondes de la police municipale, armer la police municipale la nuit, augmenter la vidéo-protection comme s’y engage Jean-Luc Moudenc, c’est faire de la sécurité des jeunes Toulousains la première de leur liberté.

Monsieur Cujives, sachez-le, les jeunes Toulousains ont envie d’avoir des élus proches d’eux et qui les considèrent (heu, non, pas uniquement les Jeunes Socialistes). Depuis six ans, les élus de votre majorité sont inaccessibles voire invisibles : Jean-Luc Moudenc rétablira les maires de quartiers pour un contact simple et direct. Toulouse ne se limite pas à la place du Capitole !

Depuis six ans, votre intérêt pour la jeunesse toulousaine s’est limité à de simples slogans : dès le mois d’avril, nous passerons des paroles aux actes !

Parce que les jeunes Toulousains n’oublieront jamais que Pierre Cohen s’était engagé, pour attirer l’attention des jeunes dans les urnes, à mettre en place la gratuité du métro, engagement qu’il n’aura pas été capable de tenir en six ans de mandat. Parce que la jeunesse toulousaine n’est pas un électorat sans intérêt que l’on peut manipuler, la jeunesse toulousaine choisira un nouvel élan pour Toulouse, avec Jean-Luc Moudenc !

 

Yoann Rault-Wita

Militant pour les valeurs de la Droite


16 COMMENTAIRES SUR Voyage en terre inconnue : Monsieur Cujives découvre le quotidien des jeunes Toulousains !

  1. Paul dit :

    Vous devez monsieur, être bien triste et bien jaloux pour déverser une telle haine. Pauvre de vous.

  2. Alain dit :

    Mais qui êtes-vous ? Qui êtes-vous pour donner tant de leçons ? Pour employer un ton aussi péremptoire ? Pour juger ? Pour distribuer les bons et les mauvais points ? Mais qui êtes-vous ? Qu’avez-vous fait de votre vie ? Quelle grande réalisation ? Quel grand combat ? Quelle grande campagne ? Mais qui êtes-vous, vous que je croise dès qu’il s’agit de profiter, jamais de militer ? Mais qui êtes-vous donc, vous l’arriviste que rien n’arrête ?

  3. Anna dit :

    Affligeant, pathétique, minable

  4. Tarituba dit :

    Caniveau. Ce billet n honore ni son auteur ni la démocratie. .. C est ca les soutiens de Monsieur Moudenc ? 2eme dérapage après me tract infame et injurieux visant le maire il y a quelques mois..

  5. Mam dit :

    Y a pas a dire, voila un édito agressif que n aurait pas renié le FN…

  6. Laura dit :

    Cet article est d’une bêtise affligeante.

    La jeunesse toulousaine vous ne la connaissez surement pas mieux que Monsieur Cujives.

    La jeunesse toulousaine est diverse, des étudiants, des jeunes travailleurs, des précaires, qui ont besoin de la puissance publique pour débuter dans la vie active (transports en commun, emploi, logement).
    Autant de domaines dans lesquels Romain Cujives s’est investi pendant 6 ans (Pass Log, transports 10euros/mois pour les jeunes et les étudiants, démocratie locale…)

    La jeunesse toulousaine aime la culture, la connaissance. Elle ne vit pas dans le climat de peur que vous décrivez.

    Vous soutenez un candidat, Jean-Luc Moudenc qui a défilé avec les réactionnaires de la manif pour tous, qui a vote contre l’extension du droit à l’IVG à l’assemblée nationale.
    Jean-Luc Moudenc ne fait pas de la jeunesse l’une des priorités de son programme ! En outre, son programme pour les transports en commun se résume à une ligne de métro ! Drôle de conception du vivre ensemble à l’échelle d’une métropole comme Toulouse.

    Alors contrairement à vous, Romain Cujives n’est pas la caution jeune de la majorité municipale. Romain Cujives est un élu de terrain, accessible, passionné par l’intérêt général.

  7. Renault dit :

    Affligeant !

  8. Bertin Vincent dit :

    Le style est forcé, la démonstration qui se veut implacable n’est ni argumentée, ni structurée..
    Bref, monsieur Rault-Wita essaie de faire de la politique (il a d’ailleurs du passer un temps long, et donc inutile, pour écrire ce pavé sans saveur), mais il semble encore un peu trop jeune pour rentrer dans l’arène.. Peut être que tonton Jean-Luc lui fera des petites tapes sur la tête pour le remercier, il pourra ainsi s’en gargariser pendant des mois.
    Ce n’est pas avec ça que la droite va redevenir audible à Toulouse. Monsieur a essayé. Monsieur a raté, voilà tout.

  9. AllisterToulouse dit :

    Et les bobos, ce Monsieur ne fait que répondre aux propos péremptoires du jeune Cujives.
    Quant à moins de trente ans et que l’on a pas fait encore grand chose, on n’emploie pas ce genre de dialectique. Cela concerne tous les camps.
    Ce qu’il y a de formidable avec les gens de gauche, c’est qu’ils n’aiment pas se faire bousculer. Eux seuls ont le droit d’invectiver et n’admettent pas que leurs opposants le fassent.
    Vérifié à l’echelon national comme local !

    • Tarituba dit :

      Ni jeune, ni spécialement de gauche et n’ayant jamais rencontré Monsieur Cujives, je suis simplement consternée par la médiocrité des propos du jeune éditorialiste…

  10. AllisterToulouse dit :

    La “jeunesse” toulousaine s’est donnée le mot pour porter secours au jeune Cujives et bastonner notre jeune auteur. Diantre, j’ai très peur….

    Je constate avec amusement et ..inquiétude le stratagème éculé du PS. Toute personne contestant les décisions du gouvernement est affublé du vocable de “réactionnaire”, “fasciste”….
    Ce que nous venons de parcourir à travers la quasi-totalité des commentaires.

    Braves gens, détendez-vous. Ecoutez vraiment les Français et les Toulousains. Lisez, de temps en temps, les sondages et étudiez bien les chiffres. Vous y verrez et comprendrez le ras-le-bol d’un pays face aux décisions à l’emporte pièce et l’état d’esprit délétère qui règne en France. Ne nous faites pas le coup du “c’est la faute aux autres, à Sarko, à Moudenc, à tout le monde sauf à moi”, cela devient usant et vain…

  11. Uri Eisenbarh dit :

    Monsieur Allister, confond commentaire de l’article et analyse politique, d’ailleurs rien dans son commentaire ne porte sur l’article !!!! Une réaction ?

  12. AllisterToulouse dit :

    Uri Eisenbarh, il ne vous a pas échappé que mes commentaires portaient sur les ..commentaires ! C’était très exactement mon intention.
    En qualité de lecteur fidèle, il me parait légitime de réagir face à d’autres commentaires, tout comme j’ai déjà réagi sur d’autres articles.
    Ainsi, mon précédent commentaire serait donc avéré. Il ne fait jamais bon critiquer certains dans notre bon pays !

  13. Jehanne dit :

    Il fut un temps, pas si lointain, où les Républicains disaient qu’ “Une société prête à sacrifier un peu de liberté pour un peu de sécurité ne mérite ni l’une ni l’autre et finit par perdre les deux.”. Nos représentants de droite ont bien changé….

  14. Patrick AUBIN dit :

    A travers les propos des uns et des autres, on comprend toute l’hystérie qui s’empare de la classe politique.

    Le bateau Titanic “France” est en train de couler à cause de l’incompétence politique cumulée et chacun essaie de sauter dans un bateau de sauvetage de telle façon à pouvoir continuer à s’accrocher à la vie en se moquant bien de ce qui arrive devant quand il se trouve à l’arrière et vice versa.

    Le niveau du débat est à la hauteur de la connaissance des mécanismes économiques des 2 camps : c’est à dire zéro ! Personne parmi vous ne comprend ce qui se passe au sein de la Société et l’origine des malheurs du peuple, mais vous êtes là à jouer à “celui qui injuriera le plus fort son adversaire”, histoire de passer pour le moins pire du pire.

    Mais pensez-vous être crédibles en vous critiquant sur des projets funestes qui n’apportent que toujours plus de malheurs au peuple puisque vous ne savez les financer qu’en spoliant encore un peu plus chaque citoyen, qu’il partage ou non vos idées mortifères ?

    Mais la liberté, savez-vous ce que cela veut dire ? Chacun a le droit de s’exprimer comme bon lui semble même si cela ne vous plait pas. Vous avez le droit de penser l’inverse, c’est justement le but de la concurrence politique. Mais aujourd’hui vos arguments se limitent aux injures. La réalité, c’est que vous désirez être les maîtres des des citoyens-esclaves en leur promettant de les raser gratis en leur confiscant les fruits de leur travail … pour vous servir sur leur dos au passage.

    Au lieu de travailler, il est vrai que l’insulte et la cupidité sont vos mamelles pour disposer du pouvoir et continuer à manipuler le peuple. Pour combien de temps avant que votre monde s’effondre ?

  15. Marie D. dit :

    Malheureusement cela n’est pas prêt de s’arrêter avec la création de son site: vide de propositions mais l’éloquence et la présentation soignée sont bien entendu toujours là ! Merci pour cet article, les commentaires sont bien tristes. Se remettre en question est essentiel et permet d’avancer et de faire bouger les choses.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.