Stéphane Baumont
Stéphane
Baumont
Le Politique Show

Un monde mouvant et incertain

Il y a d’abord la publication de 3 ouvrages qui pourraient jouer le rôle de “livre des vacances”. Paul Ismard, universitaire et spécialiste de l’Histoire grecque nous propose « La démocratie entre les experts, les esclaves publics en Grèce ancienne » : il démontre que la démocratie est construite en son origine contre la figure de l’expert gouvernant mais aussi selon une conception de l’Etat qui nous est radicalement étrangère ; il propose une République dans laquelle certains des plus grands serviteurs de l’Etat seraient des esclaves, ce que furent les premiers fonctionnaires des cités grecques. Question : « L’expérience de la lointaine Athènes pourrait-elle nous aider à affronter notre malheur politique ? » Embouchant une problématique qui y ressemble, Pierre Legendre nous propose « un livre mettant à jour les sédiments politiques et juridiques, mais aussi religieux, sur lesquels repose un très vieux bâti : l’habitat de la Nation française » car aux dires de Legendre « L’Etat français se momifie, le Monument lézardé de l’Administration mériterait d’être revisité au XXIe siècle par les… experts ». Titre de cet ouvrage qui bouscule : “Fantômes de l’Etat en France. Parcelles d’histoire”. Enfin 3e moment, celle du philosophe allemand Peter Sloterdijk, professeur de philosophie et son ouvrage “Ma France”. On y trouve un amour teinté d’ironie pour de grands penseurs français, un retour sur les événements majeurs de l’Histoire de France, un passage surprenant concernant Jean-Pierre Chevènement et la réédition d’un texte fulminant paru sous le titre “Théorie des après-guerres”. Autant de livres permettant de répondre négativement à la question de P. Legendre : « La France a-t-elle cessé d’être une nation pour n’être plus qu’un vivre ensemble ? » Autant de lectures permettant de mieux réfléchir à la crise grecque, sans occulter la difficulté de vivre en Europe sans Platon, Socrate, Aristote ou Démosthène ; situation conduisant le juriste-psychanalyste Pierre Legendre à écrire : « Le Management n’est pas hors civilisation. La thématique du pouvoir revendiquant sa propre disparition… de nos jours par la Gestion substituée au Politique ouvre sur la tyrannie de l’imbécilité avec son cortège de drames inédits ». Nous y sommes : crise grecque, propagation du djihadisme, surveillance généralisée, drame des migrants et migrations ; fractures françaises à l’aune de la situation sociale et économique, mais aussi des principes et de l’éthique républicaine entonnés par un Premier ministre qui devance dans les sondages “DSK” revenant en scène. « Le monde n’a pas paru depuis longtemps aussi mouvant et incertain. Des frontières s’effondrent, des unions vacillent, des sociétés se fragmentent, des camps idéologiques se recomposent » écrit le nouveau directeur du Monde J. Fenoglio insistant sur la nécessité du journalisme. Là aussi nous y sommes !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.