Jean-christophe Nef
Jean-christophe
Nef
Quincaille culture a aimé

Triste début d’année…

Ce début d’année est dur pour les célébrités et plus particulièrement pour les acteurs de la culture, que ce soient chanteurs, Davis Bowie, Michel Delpech, Lemmy Klimmister, acteurs, Michel Galabru, musiciens, Pierre Boulez ou couturiers comme André Courrèges…

Personnellement, la disparition de Michel Delpech et de David Bowie m’a particulièrement touché…

David Bowie venait juste de terminer son dernier disque… que je n’avais pas encore eu le temps d’écouter ! Et cette nouvelle ce matin, incroyable, tant cet homme venu de Mars, semblait inoxydable… Tout un pan de notre mémoire vient de disparaître, ces chansons étant liées à de bons ou de moins bons moments de notre vie… Je me souviendrais toujours ce studio parisien que l’on m’avait prêté, près de Montmartre, où le seul CD était un best of de David Bowie, qui est passé en boucle durant une semaine… Car, à l’époque, on avait tous les moyens modernes pour écouter de la musique… Et Bowie a traversé toutes ces époques, du vinyle au CD, du CD à la musique dématérialisée et toujours avec autant de modernité… Alors, comme chaque fois qu’un grand artiste disparait, on aura chacun notre souvenir, notre petite flamme à raviver pour nous souvenir de lui… Pour moi, ce sera un énorme concert au Stadium de Toulouse… Et puis “Let’s Dance”, “Heroes” et tant d’autres…

« L’homme qui venait d’ailleurs’’ (film de 1976 avec Bowie) est reparti vers les étoiles… »

‘’L’homme qui venait d’ailleurs’’ (film de 1976 avec Bowie) est reparti vers les étoiles… Il nous laisse ses chansons que nous n’arrêterons pas d’écouter en boucle aujourd’hui et à jamais…

Même si on le savait malade, très malade, cela a été un choc lorsque l’information s’est affichée sur mon téléphone… “Michel Delpech est mort”… Et c’est tout un pan de mon adolescence qui s’enfuit avec lui… Et immédiatement reviennent dans la mémoire des chansons, de simples chansons, mais qui rendent la vie plus souriante…”Chez Laurette”, ‘’Pour un flirt”, “Le Loir-et-Cher”, “Quand j’étais chanteur”, “Les divorcés”… Tous ces titres nous ont accompagnés, ont bercé nos moments heureux, nos moments de déprime… il était admiratif de Paul Mc Cartney et comme lui, il nous laissera des mélodies, des textes que l’on n’oubliera pas… Pour moi, ce sera “Les Chasseurs”…

« Et tous ces oiseaux, qui étaient si bien, là-haut dans les nuages. J’aurais bien aimé les accompagner, au bout de leur voyage… »

Te voilà arrivé au bout de ton voyage, nous ne t’oublierons pas… RIP…

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.