Jean-christophe Nef
Jean-christophe
Nef
Quincaille culture a aimé

Terminator Genisys : « vieux mais pas obsolète ! »

L’année 2015 est donc l’année des suites et des franchises… Après Mad Max et Jurassic Park et avant le septième épisode de Star Wars en décembre, voici le cinquième épisode de l’histoire du Terminator ! Une suite attendue puisque Arnold Schwarzenegger reprend le rôle mythique du T800, le vieux Terminator…! L’histoire est quasiment la même que pour le premier épisode :

En 2029, John Connor, chef de la résistance humaine, mène la guerre contre les machines. En pleine offensive de Los Angeles, John a des craintes quant à l’avenir, quand des espions lui révèlent un nouveau plan de Skynet : il prévoit de l’attaquer sur deux fronts, le passé et l’avenir, ce qui fera finalement changer l’issue de cette guerre pour toujours.

Sur le point de gagner la guerre, Connor envoie son fidèle lieutenant Kyle Reese à travers le temps pour sauver la vie de sa mère et assurer sa propre existence. Mais ce qu’il trouve de l’autre côté, n’est pas ce à quoi il s’attendait. Après avoir été rendue orpheline à neuf ans par un Terminator, Sarah Connor a depuis été élevée par un autre Terminator (interprété par Schwarzenegger), programmé pour la protéger…

 « Schwarzenegger reprend le rôle mythique du T800 »

Alors l’attente a été longue et finalement le résultat est assez satisfaisant. Et cela pour plusieurs raisons :

- Ce n’est pas une suite des épisodes précédents mais plutôt un nouveau début de la guerre des humains contre les machines.

- C’est le retour d’une franchise qui est devenu un classique. Les aventures du T800 sont toujours un “must” du cinéma !

- L’héroïne, Sarah Connor est complètement transformée ! Il faut dire que c’est Emilia Clarke qui joue ce rôle, la star de Game of Thrones, la mère des dragons, qui se frotte à un tout nouveau défi : adieu la Sarah Connor perdue et désorientée, voici la nouvelle Sarah, qui sait se battre et n’a peur de rien !

-Arnold Schwarzenegger est parfait en Terminator vieillissant, comme il le dit lui-même, il est « vieux mais pas obsolète ». Sarah Connor le surnomme d’ailleurs “Papy” ! Et on attend avec plaisir la réplique culte : « I’ll be back » !

- Et puis le scénario, complètement incompréhensible mais très rusé qui permet de réinventer l’histoire… La scène où Schwarzenegger tente d’expliquer le paradoxe temporel aux autres héros du film est à mourir de rire…

Alors, voilà un film parfait pour ce début d’été… Un “blockbuster” intelligent, spectaculaire et… surprenant…. Alors, ne boudons pas notre plaisir !!!

 

www.quincailleculture.wordpress.com

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.