Nicolas Lafforgue
Nicolas
Lafforgue
Ma semaine précaire

« Souffrir n’oblige pas au FN »

Un Français sur quatre prêt à voter FN aux municipales. Une info que l’on retrouve dans les quotidiens cette semaine. Et ? Quoi de nouveau au pays d’Apollinaire (qui a eu la bonne idée de rejoindre le service public) ? Ce sont les Belges qui ont mis Le Pen au second tour en 2002 ? Combien de fois la presse va inventer du nouveau pour vendre des journaux ? La France vote FN. C’est un fait, acté, vérifié. Des villes tomberont comme elles sont déjà tombées. Toulon, Orange, Vitrolles ça ne vous dit rien ? Ce qui a changé ? En premier lieu, la résistance. Je me rappelle en 1998 Le Pen père venait à Toulouse faire un appel à la haine. Nous étions 30000 dans la rue. Nous fumes gazés par la police mais ça on l’avait cherché vu qu’on disait des trucs pas sympas pour le public venu en masse assister à la diatribe sénile d’un homme porté par une rage en noir et blanc. Surtout en blanc d’ailleurs. Aujourd’hui ? Combien sommes-nous dans la rue pour soutenir nos camarades antifascistes touchés dans leur chair par la perte d’un des leurs ? Une poignée. Une jolie poignée, une poignée de qualité mais une poignée quand même. Ce qui a changé ? La connivence des politiques baptisés étrangement « de gouvernement ». Deux exemples. Manuel Valls, notre sombre héros fils de républicain espagnol qui trouve électoraliste les insultes, la haine, les appels au pire. Les Roms seront une nouvelle fois la cible des crachats. Facile. Vulgaire. De son côté, l’UMP brise le front républicain. Fillon fait du FN un parti comme les autres. Après la brillante campagne sur le mariage pour tous, l’UMP décide une nouvelle fois de montrer son vrai visage. Un parti de droite dure, susceptible de trouver avec le FN un vrai partenaire politique. Et puis on pourrait ajouter le chômage, la crise et plein d’autres choses. Mais finalement, la vraie raison qui fait du FN aujourd’hui un parti capable de prendre des villes importantes (Et merci à M. Laroze d’être aussi mauvais, ça enlève une épine barbelée du pied des Toulousains) c’est peut-être que les Français votent pour eux. Ils ont le choix. Même ceux qui souffrent. Souffrir n’empêche pas de rester digne. Souffrir n’oblige pas au FN. Je n’ai aucune leçon à donner, malgré cette prétention qui me caractérise, je me réserve toutefois la liberté de penser, la vraie, pas celle de ne pas payer ses impôts, que le vote FN est un vote indigne et criminel. Les électeurs FN ne sont pas égarés, ils sont responsables. Et coupables.

Nicolas Lafforgue (chanteur du groupe « Bruit qui court »)

Découvrez son blog : petitjournaldunmecdegauche.over-blog.com

 


2 COMMENTAIRES SUR « Souffrir n’oblige pas au FN »

  1. Alain MILA dit :

    Nicolas,
    Votre chronique est géniale, je partage à 100 % oui et oui souffrir n’oblige pas à voter FN, oui et oui l’heure est grave, l’anti fascisme est un combat pacifiste noble, oui et oui comme le dit Nicolas les “électeurs FN sont responsables et coupables”.

  2. Patrick Aubin dit :

    Le socialisme national se nourrit toujours du socialisme international.

    Le front de gauche et le front national se nourrissent de la même clientèle issue de la misère développée par les partis de gouvernement, celui des socialistes internationaux et celui des conservateurs du socialisme.

    Continuez à ne pas voir. Le crime humain, c’est de continuer à croire dans des promesses politiques à travers des élections pour élire des dirigeants qui, une fois au pouvoir n’ont qu’un seul objectif : piller le peuple dans leur intérêt. Appelons-le fascisme mais le fascisme était socialiste, appelons le nazisme, mais le nazisme était socialiste, appelons-le communiste, mais le communisme était socialiste, appelons-le maoïste, mais le maoïsme était socialiste, appelons-le gaullisme, mais le gaullisme était socialiste… tous ont un dénominateur commun, un ennemi qui n’a jamais été au pouvoir mais qui est dénoncé en permanence, y inclus par les 3 croyances religieuses monothéistes : le libéralisme !!!

    L’a-t-on rencontré ? Que nenni ! Ce démon doit donc être d’une grande puissance pour avoir autant d’ennemis qui ont massacré tellement d’être humains pour tenter d’en venir à bout !!!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.