Philippe Bapt
Philippe
Bapt
Quelque part au fond à gauche...

Reynié veut faire le buzz

Rodez future capitale de la grande région? C’est tout ce que laisse à penser le sémillant professeur de Sciences Po et tout nouveau boss de la droite régionale, le très charismatique chroniqueur de la bande d’Yves Calvi….j’ai nommé Dominique Reynié. Un curriculum vitae long comme le bras de Balkany, une identité (télé)visuelle bien définie, une identité politique assez acrobatique, ce ruthenois de naissance vient de passer de la théorie à la pratique récemment en voulant se confronter à Christiane Taubira sur Canal +. On a beau être professeur agrégé, le débat ne s’entend pas comme dans l’émission “C dans l’air”. La défense de valeurs et d’idées ne se fait pas en se posant en donneur de leçons….bref en professeur. Pour se présenter et prétendre à de si hautes fonctions encore faut-il avoir l’humilité de descendre de sa chaire pour se mêler au peuple… Et ne pas seulement essayer de montrer que l’on peut ferrailler avec la Garde des sceaux. Comble du ridicule… Le faire mal. Pour certains cette naïveté est gage que Monsieur Reynié est novice dans le paysage politique et peut amener une certaine fraîcheur. Certes, je veux bien souscrire à cette remarque.

« Il est novice dans le paysage politique »

Pour autant que dire du manque d’humilité ainsi démasqué lors de l’émission “Le Supplément” ? Car oui, mille fois oui je partage l’avis de ceux qui militent pour le renouveau des têtes tout autant que des pratiques en politique. Mais une valeur fondamentale pour être élu par le peuple doit rester l’humilité. Qui verrait un maçon fraîchement sorti des études s’attaquer à un gros chantier en qualité de chef d’équipe? Personne. Monsieur Reynié dont je partage certains points de vue, sur le populisme entre autres, a juste omis de faire ses classes. Et pis espérait faire le buzz en s’en prenant ouvertement à Christiane Taubira. Du buzz…. Mais ce n’est pas la politique! Peut-être pour lui s’agit-il d’une habitude en homme de médias qu’il est devenu? Mais comment oublier que la politique ce n’est pas du bruit… Du vent. Que ce n’est pas Médiamétrie qui fera son élection ! Bref pour une personne qui rappelle à loisir, depuis sa spéciale nomination à la tête de la liste régionale UMP UDI Midi Pyrénées Languedoc Roussillon, ses origines rurales aveyronnaises, je ne saurais trop lui recommander de labourer le terrain. C’est à ce prix-là que le souvenir Barèges sera peut-être oublié. La Région comme la République il faut la respecter et ses habitants aussi.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.