Rémi Vincent
Rémi
Vincent
Militant du Front de Gauche - élu de Colomiers

Remanions remanions

Vous pourrez toujours remanier, remanier celui-ci, remanier celle-là. Remaniez donc pour trouver un nouveau souffle, remaniez encore pour éclaircir le message.

 

Ils remanieront sûrement pour créer un événement, que l’on pourrait qualifier d’anti-événement si le mot existait. Ils remanieront pour créer l’événement, et l’événement sera créé par les chroniqueurs des chaînes d’information. Il remaniera pour alimenter le feuilleton. Elle sera remaniée et sera première ministre ? A moins qu’il préfère le plus sarkozyste des solfériniens.

 

Après avoir remanié, il expliquera le remaniement. Et l’on entendra des analyses sérieuses et migraineuses autour du remaniement. Remaniement heureux ou remaniement coup-d’épée-dans-l’eau ? Remaniement resserré ou remaniement people ? Remaniement d’ouverture, remaniement de reclassement ou remaniement de confirmation. Nos messieurs-je-sais-tout nous éclaireront de leurs lanternes. Mais il ne remaniera pas la substance de ce qu’il fait. Non, il remaniera les postes des exécutants.

 

Il croit en ce qu’il fait. C’est lui attribuer trop de légèreté que de le qualifier d’incapable. Il a des idées, et le remaniement n’y touchera pas. Les chroniqueurs des plateaux télévisés aiment à ressasser qu’il doit choisir sa ligne. Sociale-libérale ou sociale-démocrate. Ligne responsable ou dogmatique ? Montebourg ou Valls ?

 

Ce n’est malheureusement plus une question à l’ordre du jour, qui appelle désormais des variations de méthode, des variations de communication, des variations de composition du gouvernement. Les questions fondamentales d’orientation politique sont passées. Nous avons eu une belle campagne présidentielle pour cela. Le peuple français a tranché.

 

En réalité, nous avons déjà tout vu du quinquennat. Il n’y aura pas de changement majeur. Pas de modification des structures économiques, pas de révolution dans le système bancaire, pas de grands changements dans la politique industrielle. Il n’y aura plus rien. La tempête va faire son œuvre, et nous allons nous accrocher à nos gilets de sauvetage et tenir fermement les bords du pédalo. Ca va tanguer fort.

 

L’économie réelle est toujours privée d’injections monétaires et d’investissements productifs, et la sphère financière a refait son gras grâce au sauvetage des banques. Attendons l’explosion de la prochaine bulle. Elle viendra !

 

Nous pouvons toujours lire nos livres, écouter nos économistes, débattre dans nos cercles politiques et autres, regarder la structure de notre économie et constater que rien de ce qui a provoqué 2008 n’a été changé substantiellement.

 

Nous pouvons toujours faire cela et écrire des billets médiocres sur nos blogs peu lus. Nous pourrons toujours signer des textes internes demandant au Président un changement de cap. Eux, pendant ce temps, ils pensent au remaniement. Remaniez, remaniez !

 

Rémi Vincent

Militant du Parti de gauche, membre du Front de gauche


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.