David Saforcada
David
Saforcada
bonapartiste

Régionales, l’heure du choix

 

Ce week-end, la Droite et le Centre, dans la nouvelle région Midi-Pyrénées Languedoc-Roussillon, ont désigné leur tête de gondole pour les prochaines élections régionales. Le message est clair, vive l’Europe des régions. En effet, Dominique Reynié, l’heureux lauréat de ce « The Voice » politique, est un farouche partisan de la construction européenne actuelle et de par ce fait un ennemi acharné de la souveraineté nationale. Cet habitué des plateaux télés ne cache pas son orientation comme le prouve ses paroles « la souveraineté nationale ne devrait plus être en droit d’interférer avec la construction européenne» prises au hasard de ses interventions ou écrits. Son combat contre la France souveraine n’a aussi d’égal que son combat contre la souveraineté populaire, pour preuve ses différentes interventions, sur France5 notamment, dans lesquelles il explique que les référendums en France ou encore les “votations” chez les Suisses sont à proscrire parce les électeurs ne répondent pas aux questions posées … comme en 2005, en France surement. L’on nous a fait le coup avec les élections municipales puis départementales « il faut s’unir pour battre la Gauche », « le national n’a rien à voir avec la politique locale », oui peut être, et encore. Mais là, la réforme territoriale visant à la régionalisation totale, couplée à la construction européenne, est un danger pour la cohésion et la souveraineté nationale. Comment certains à Droite, se disant gaullistes, vont-ils pouvoir suivre cette voie ? En décembre prochain point de légèreté ou d’hypocrisie d’alliance contre nature. La direction choisie par l’UMPUDI ne peut pas laisser indifférent les héritiers « d’une certaine idée de la France » à moins qu’ils aient renoncé à la défendre. A moins d’avoir capitulé en rase campagne et de préférer Montoire à Londres …

“Un cadeau au Front National”

Ce chemin qui se dessine, ne peut être qu’un cadeau au Front National qui, avec la complicité volontaire ou non des médias, se positionne comme le seul barrage au détricotage de l’Etat Nation, à la destruction, pièce par pièce, de la maison France construite avec labeur depuis Philippe-Auguste et renforcer par les acquis de la Révolution, du Consulat, du Second Empire et des Républiques depuis le début du XXème siècle. Peut-on imaginer un tel scénario ? Non, à moins de voir se profiler, une fois de plus le calcul politicien des « deux gentils et du méchant » chacun s’y retrouvant … Une partie de ce que l’on nomme la Droite doit ouvrir les yeux et retourner à ses vieilles amours avant qu’il ne soit trop tard, tout comme d’ailleurs cette Gauche patriote qui un jour c’est levé avec Jean Pierre Chevènement. Certains au Capitole vont aussi devoir choisir entre le suivisme collaborationniste et la révolte, l’heure n’est pas, n’est plus, au « mi-mi » mais réellement au « ni-ni ».

Quoi qu’il en soit, cela n’étonnera personne, mais en décembre prochain, mois d’Austerlitz, pour moi ce sera « vive Lempereur » !


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.