Philippe David
Philippe
David
L'esprit libre

Quand t’étais chanteur

Si 2015 reste une année à oublier, on peut dire que 2016 commence bien mal puisqu’un des chanteurs français les plus populaires a tiré sa révérence : Michel Delpech.

Cinquante ans de carrière et des tubes à la pelle, de ‘’Chez Laurette’’ à ‘’Quand j’étais chanteur’’ en passant par ‘’Les divorcés’’ et ‘’Le Loir et Cher’’, on a tous à un moment de notre vie chanté des chansons de Michel Delpech. ‘’Pour un flirt’’ a même été un tube international classé en tête des hit-parades dans pas mal de pays en version originale ou traduit dans la langue locale.

Michel Delpech était un vrai artiste avec des mélodies toujours bien ficelées, d’excellentes orchestrations et des paroles qui renvoient dans leurs 22 mètres les esprits chagrins qui disent sempiternellement que la variété française est peuplée de textes bêtes (qu’ils traduisent les textes anglo-saxons et ils verront bien que la chanson française n’a rien à envier à personne en termes de textes).

‘’Les divorcés’’ resteront dans les mémoires comme la chanson traitant d’un sujet tabou à l’époque, une époque où les enfants de divorcés étaient regardés comme des enfants différents à l’école. Cette chanson fut d’ailleurs le déclic pour l’instauration du ‘’divorce par consentement mutuel’’ dans la loi.

‘’Quand j’étais chanteur’’, raconte la nostalgie d’une vedette qui a connu la gloire et qui, à 73 ans, âge qu’il n’aura finalement jamais atteint, repense avec tristesse à ces moments uniques alors que son rhumatisme devient gênant et que Mick Jaeger est mort dernièrement (il sera pourtant parti avant lui).

La solitude de la star en fonction de son succès a été vécue de plein fouet par Michel Delpech qui connut la dépression et le retour à la religion, bouddhiste puis catholique.

Les amis des moments de gloire montrent en effet leur vrai visage en disparaissant dans les moments difficiles. Ainsi est faite l’espèce humaine, malheureusement…

Les trois dernières années de sa vie ont été marquées du sceau de la maladie, ‘’le crabe’’, qui a fini par l’emporter samedi soir dernier.

Sa dernière chanson, ‘’La fin du chemin’’, est particulièrement émouvante puisqu’elle raconte la fin de vie d’un homme, une sorte d’autobiographie préposthume dont le clip tourné dans une voiture montre le chemin qui avance inéluctablement vers la mort…

Adieu Michel, adieu l’artiste. Tu resteras dans les mémoires de la chanson française parmi Claude François, Dalida ou encore Édith Piaf puisque tes chansons seront chantées par nos petits enfants.

C’était vraiment bien quand t’étais chanteur…

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.