Thomas Simonian
Thomas
Simonian

Quand l’esclavage fait le cinéma

Les débuts d’année sont souvent une période faste du cinéma. La cérémonie des Oscars approchant, les réalisateurs en profitent souvent pour sortir leur atout cinoche, histoire de nous concocter un chef d’œuvre dont ils ont le secret. Comme ça, l’air de rien.

 

Et souvent –  c’est en tout cas le lot de nombreux films oscarisés -, le sujet du film gratte toujours un peu la corde sensible. Le biopic d’une personnalité enrichissante, par exemple, ou un moment marquant de l’Histoire.

 

Ce sujet, en ce début d’année 2013, c’est l’esclavage. La traite négrière aux Etats-Unis avant l’abolition. Ainsi, dans son dernier film actuellement dans les salles obscures, « Django Unchained », Quentin Tarantino raconte à sa manière – j’entends avec humour et giclées de sang – l’histoire d’un esclave noir libéré à la recherche de son épouse, toujours prisonnière de son maître.

 

La semaine prochaine sort « Lincoln », de Steven Spielberg, qui raconte les derniers mois tumultueux du 16e président des Etats-Unis. Tumultueux, pourquoi ? Entre autres, à cause du combat pour l’abolition de l’esclavage mené par le président.

 
Un choix risqué qui peut conduire à attiser la polémique. L’emploi du mot « nègre » et la violence extrême de « Django Unchained » fait  en outre couler quelques gouttes d’encre depuis la sortie du film. Dernière controverse en date : les figurines des personnages du film. Comprenez les poupées Barbie des gentils (le héros et ses amis), mais aussi des méchants (les esclavagistes et leurs amis).

 

Devant l’émotion suscitée par la vente de ces personnages en plastique, l’entreprise qui commercialise le produit a décidé de faire marche-arrière et de retirer les objets du marché. Les objets, oui, le film, lui, est toujours sur les écrans et n’en finit plus de cartonner au box-office. L’un n’empêche pas l’autre. Surtout quand l’autre est un délice du 7e Art.

 

Ariane Riou

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.