Philippe David
Philippe
David
L'esprit libre

Pablo Escobar à l’ONU!

Il y a des jours où en lisant l’actualité on se demande si on a bien mis ses lunettes, si on n’a pas trop bu ou si quelque chose ne tourne pas rond en ce bas monde.

Des nouvelles aussi incroyables qu’une éventuelle nomination de Marc Dutroux, ministre de la Jeunesse en Belgique à sa sortie de prison, Bernard Tapie comme chargé de mission sur l’éthique dans le sport ou de Jérôme Cahuzac à la tête d’une commission de lutte contre l’évasion fiscale… Mais toutes ces considérations ne sont rien par rapport à ce qu’on a appris cette semaine puisque l’ambassadeur d’Arabie Saoudite a été nommé président du panel du Conseil des Droits de l’Homme de l’ONU.

Oui vous avez bien lu ! L’Arabie Saoudite, pays qui lapide les personnes adultères et pend les homosexuels. L’Arabie Saoudite où les femmes n’ont pas le droit de conduire. L’Arabie Saoudite où une femme ne peut sortir qu’accompagnée d’un homme : père, frère ou mari. L’Arabie Saoudite, pays ou les sexes sont strictement séparés et qui pratique un véritable apartheid sexiste envers les femmes. L’Arabie Saoudite qui a condamné le blogueur Rafik Badaoui à 1000 coups de fouet pour « insulte à l’islam » et qui se prépare à crucifier après l’avoir décapité Ali Mohamed Al-Nimr, 20 ans, qui d’après sa famille a été condamné à la place de son oncle, chiite, très critique envers la monarchie saoudienne. L’Arabie Saoudite ou aucune religion autre que l’islam n’a droit de cité (les soldats de la coalition lors de la première guerre du golfe avaient d’ailleurs eu l’interdiction de célébrer une messe avant de partir au combat). L’Arabie Saoudite préside donc depuis la semaine dernière le panel du Conseil des Droits de l’Homme à l’ONU…

« L’Arabie Saoudite préside le panel du Conseil des Droits de l’Homme à l’ONU »

En voyant cela on a à la fois envie de rire et envie de vomir et on se dit que, quitte à être dans le ridicule, le « machin », comme disait le Général de Gaulle, pourrait faire une seconde nomination du même acabit que celle de l’Arabie Saoudite aux droits de l’Homme.

En effet, John Jairo Velasquez Vasquez, alias Popeye, bras droit de Pablo Escobar à la tête du « cartel de Medellin », a été libéré de prison il y a maintenant un an.

Pour offrir une chance de réinsertion à ce charmant garçon qui, outre le trafic de drogue avait 565 meurtres au compteur lors de son passage devant les juges, l’ONU pourrait le nommer à la tête d’une commission de lutte contre le trafic de drogue ou le crime organisé.

Ce ne serait en tout cas pas plus grotesque que l’Arabie Saoudite aux droits de l’Homme !

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.