Jean-christophe Nef
Jean-christophe
Nef
Quincaille culture a aimé

Orphelins de leur groupe…

Curieusement, le hasard fait que trois membres importants d’un groupe de rock sortent un album solo…

Le premier c’est David Gilmour, le guitariste des Pink Floyd ! “Rattle that lock”, c’est le nom de l’album, mais c’est aussi le nom du titre inspiré par le jingle de la SNCF… Et on reconnaît ce jingle au début du premier morceau… Un album solo de David Gilmour après le “dernier” album des Pink Floyd, “Endless River”… On est toujours ravi de retrouver ce guitariste et musicien hors pair ! Et ici, on n’est pas déçu… David Gilmour se détache des mélodies typiques des Pink Floyd pour nous livrer un album très personnel… Bien sûr parfois on n’est pas loin de l’univers des “flamants Roses”… Une influence très présente est celle de Mark Knopfler, un autre très grand guitariste…

Grâce au Grand Journal sur Canal+, une découverte qui n’en est pas vraiment une. Car c’est encore un leader de groupe qui s’échappe de sa formation initiale… Et pas n’importe quel groupe : Depeche Mode ! Dave Gahan est en effet le chanteur et leader de ce groupe… Le groupe Soulsavers fait appel à Dave Gahan pour l’enregistrement de son album The Light The Dead See en 2012.

« Une découverte qui n’en est pas vraiment une »

Une invitation réitérée trois ans plus tard via cet album Angels & Ghosts, que le groupe a cette fois souhaité défendre sur scène à travers un projet ambitieux. Le chanteur de Depeche Mode y est en effet entouré de neuf autres musiciens dont trois chanteurs de gospel. Un disque très réussi oscillant entre blues et soul… Et toujours avec la voix inimitable de Dave Gahan que le public ne se lasse pas d’entendre…

Et voilà notre troisième évadé… Evadé des Rolling Stones… Excusez du peu ! C’est donc Keith Richards qui nous propose un album solo… Tout d’abord il faut bien dire que sa musique est très éloignée de celle de son groupe d’origine. Dans ce disque, on revient aux racines du blues, et c’est plutôt réussi. On reconnait immédiatement le guitariste “historique” des Stones et il n’a pas perdu de sa virtuosité. Par moments, sa voix fait penser à celle de Tom Waits, et c’est plutôt un compliment. Alors, un album assez éloigné du rock and roll mais qui plonge dans les racines de la musique américaine, un album très agréable à écouter, et dont un des sommets est le duo avec Norah Jones. En attendant le prochain album des Rolling Stones, prévu en 2016 !

 

Quincaille Culture est un blog sur la culture, sur toutes les cultures

A retrouver à cette adresse :

www.quincailleculture.wordpress.com


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.