Philippe David
Philippe
David
L'esprit libre

Obscurantisme sans frontières ?

« Dieu peut être éternel mais pas autant que la connerie humaine » dit un jour Pierre Desproges. Près de trente ans après sa disparition, cette citation est pourtant toujours d’actualité.

Ainsi, en Indonésie, une polémique est née contre la gymnaste Farah Ann Abdul Hadi qui vient pourtant de remporter six médailles aux championnats d’Asie du sud-est au prétexte que son justaucorps lors des compétitions était « indécent ».

Roszida Kamaruddin, à la tête de l’Association nationale de la jeunesse musulmane, a expliqué que « les femmes ne devraient pas être empêchées de pratiquer un sport, mais qu’elles devraient suivre les codes de l’islam pour leur tenue. (…) Des athlètes musulmanes réussissent tout en couvrant leurs organes génitaux » tandis que le mufti Harussani Zakaria a confié à un journal local que « la gymnastique n’est pas pour les femmes musulmanes. Il est clair qu’exposer ses organes génitaux et la forme de son corps est interdit par la religion. Si les femmes veulent participer, elles doivent couvrir leurs organes génitaux ».

Inutile de dire qu’il faut être un peu détraqué sexuellement pour « voir les organes génitaux » d’une personne portant un justaucorps alors que les figures à ce niveau vont à la vitesse de la lumière, notamment sur les agrès. A moins que les deux gugusses cités auparavant voient la gymnastique d’un point de vue étymologique, « gymnos » signifiant « nu » en grec ancien puisqu’à l’époque des premiers jeux olympiques les athlètes concourraient en tenue d’Adam ce qui était plus pratique que s’essayer aux barres asymétriques en burka ou au saut de cheval en tchador…

Mais il n’y a pas qu’en Indonésie que la connerie atteint des monts Everest puisque la Pologne est en effet frappée du même pathos vis à vis du corps mais pas humain cette fois puisqu’il s’agit du corps de… Winnie l’ourson !

« La régression a lieu partout, en même temps, dans tous les recoins de la planète »

En effet la ville de Tuszyn a interdit l’utilisation de l’image du charmant plantigrade au prétexte « que celui-ci est à moitié nu, ce qui est totalement inadapté pour les enfants ». On n’était à ce moment là qu’au début de nos surprises puisque le conseil municipal que je n’oserais pas qualifier de conservateur mais de con tout court en a remis une louche

en réfléchissant à ce sujet, qui est majeur vous en conviendrez. Et la conclusion des édiles de Tuszyn dépasse toutes les limites de la bêtise puisqu’il y a pour eux plus grave que la semi nudité de l’ourson car « Winnie ne porte pas de culotte, car il n’a pas de sexe. Il est hermaphrodite » avant de conclure après une réflexion plus approfondie que l’illustrateur de Winnie « acoupé les testicules de son ours avec un rasoir parce que lui-même a des problèmes d’identité!»

Enfin, ces gens épris de religion qui ne pensent qu’à regarder entre les jambes des athlètes lors des compétitions de gymnastique ou à aller regarder dans la culotte de Winnie l’ourson ne sont-ils pas les victimes de leurs propres frustrations sexuelles ?

Ces histoires datent de juin 2015 et de novembre 2014 pour la seconde et on a franchement l’impression que la régression a lieu partout en même temps dans tous les recoins de la planète.

Comme disait Guy Bedos: « Mon Dieu, mon Dieu, délivrez nous des religions » !

 

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.