Stéphane Baumont
Stéphane
Baumont
Le Politique Show

Nouvel équilibre mondial ?

Rarement nous n’avons connu un tel kaléidoscope d’informations constituant les multiples points d’un tableau impressionniste dont les médias sont les peintres du quotidien. Sur le plan géopolitique d’abord :

1/ Entrée en guerre de la Russie en Syrie qui génère la question de savoir si nous avons affaire avec Poutine à un mégalomane ou à un tacticien de génie, le Président Obama ne pouvant rester sur une réserve expectative jusqu’à la fin de son mandat ;

2/ Il y a ensuite l’attentat meurtrier perpétré en Turquie avec deux bombes qui ont tué au moins 100 personnes et suscité trois questions : faut-il y voir la main du PKK, de Daesh ou une manœuvre des services secrets turcs avant des élections difficiles pour le Président Erdogan ?

3/ Il y a aussi une guerre des couteaux en Israël, si passionnelle qu’on se demande jusqu’où ira l’escalade.

4/ L’attribution du Prix Nobel de médecine à Youyou Tu, première scientifique chinoise non émigrée qui se voit récompensée pour avoir découvert les propriétés de l’artémisinine pour traiter le paludisme : voilà une brèche dans la suprématie traditionnelle de la science occidentale ;

5/ Il y a aussi ce qui pourrait devenir le “Platinigate” ;

6/ Il y a de moins en moins de très pauvres et de plus en plus de migrants : l’extrême pauvreté touchait 1,9 milliard de personnes dans le monde en 1990, en 2015 elles étaient 702 millions. Ainsi au déclin démographique et au vieillissement des populations du Nord, s’opposent au Sud, un taux de population élevé et des populations jeunes ;

7/ Le plus grand accord commercial, “TPP : Trans-Pacific-Partnership” signé par 12 pays riverains du Pacifique emmenés par les Etats-Unis : ces douze-là totalisent 40% du commerce mondial et ne veulent pas, selon le président Obama « laisser des pays comme la Chine édicter les règles de l’économie mondiale ». Projet complémentaire déjà dans les tiroirs, le Partenariat transatlantique de commerce et d’investissement avec l’Union européenne ;

8/ La fin du rêve pétrolier arctique pour Shell qui a décidé de se retirer de l’exploration pétrolière dans l’océan arctique, au Nord de l’Alaska.

A ces huit infos on peut ajouter cette 9e qui nous taraude : la reprise française risque-t-elle d’être fortement affectée par l’onde de choc du séisme qui secoue la première économie mondiale (la chinoise) ? Le risque chinois semble sous-estimé. Comme l’écrivent certains experts : « Il existe des enchaînements colossaux délétères qui menacent la croissance mondiale et pourraient casser la reprise européenne et française. » Et si 2016 était moins… bonne que 2015 ?


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.