Thomas Simonian
Thomas
Simonian

Municipales : Il est dur d’exister pour certains…

Petit flashback. Il y a quelques semaines encore, tout le monde ne s’était pas déclaré dans la course au Capitole, et chaque conférence de presse restait un événement. Aujourd’hui un point presse en chasse un autre, et une annonce de campagne en efface aussitôt une autre. La course à l’échalote a donc réellement commencé entre les diverses forces en présence, d’autant que les réseaux sociaux contribuent à plein à cet état de fait. Comparativement à 2008, Facebook et encore davantage Twitter sont les outils n°1 de campagne… Force est de constater qu’à ce jeu-là, les candidats socialistes et UMP ont forcément une longueur d’avance sur les autres postulants en lice. Leur armada de militants et de jeunes « twittos » en herbe serpentent les bandes passantes… Hier, Jean-Luc Moudenc présentait aux journalistes toulousains son projet d’ « Etoile de musique » dans l’enceinte de l’ancienne prison St Michel. En coulisses, les jeunes UMP étaient organisés, MacBook opérationnels, pour se lancer dans le live tweet devenu traditionnel… En face, l’outil Twitter monte en puissance dans l’équipe de campagne dirigée par François Briançon. Toutes les réunions publiques du maire sortant sont désormais relayées par un nombre de tweets impressionnant. Même les adjoints qui n’avaient pas encore de compte Twitter, sont désormais armés… L’exemple le plus récent est celui de Gisèle Verniol (n°2 de la liste Cohen). Sur le terrain même constat. Les équipes de Pierre Cohen et de Jean-Luc Moudenc jouent des bras sur les marchés et aux stations de métro, ne laissant que peu d’espace aux autres candidats. Il en est de même pour le porte-à-porte. Nous n’avons pas de chiffres du côté Moudenc, mais les socialistes foncent maintenant vers l’objectif des 50 000 portes frappées. Le constat est finalement bien cruel pour les autres listes, et peut d’ailleurs poser une problématique de fond, mais les deux grosses machines PS et UMP sont tellement puissantes qu’elles provoquent un duel déjà annoncé, mais qui de manière factuelle n’existe pas encore. Dur d’exister sans argent et sans troupes. Mais la démocratie française est ainsi… A l’instar des autres scrutins (présidentiel notamment) elle fait toujours croire que tout est possible. Et croire c’est exister.

Thomas Simonian


4 COMMENTAIRES SUR Municipales : Il est dur d’exister pour certains…

  1. Jacques Daniel Delaire dit :

    L’équipe Cohen frappe tellement que l’on surnomme maintenant Cohen Balboa…! Ils auraient mieux fait de moins fiche le bazar dans Toulouse, pendant cette mandature ! Le point d’orgue étant la circulation dans Toulouse et son contournement ! Rien a été fait, bien au contraire, en surface avec le tram, c’est encore plus d’embouteillages ! sans compter que la ligne LGV malgré la gouvernance socialiste a été encore repoussée, nous avons des TGV dans le grand sud ouest qui vont à la vitesse des trains à vapeur du siècle dernier ! C’est tout cela le changement et le progrès socialiste ! Pourvu que Jean-Luc Moudenc soit élu, lui et sa liste ont des vrais projets !

  2. AllisterToulouse dit :

    Vous avez raison Thomas Simonian, notre démocratie change.
    Le refus de certains candidats de venir débattre marque la fin d’une époque et la volonté de se réfugier dans une totale maitrise des messages. Eviter la prise de risques fait ainsi partie d’une stratégie clairement revendiquée.
    Je n’ai pas l’âge d’être nostalgique, mais ceux qui ont connu le début de la Ve République se souviennent de débats politiques sur des projets sociétaux, assumés, donnant lieu à de vifs débats sur le fond. Pas de politiquement correct, pas de pensée unique, des clivages certes mais une classe politique qui osait exprimer ses convictions et ses intentions (et les respectaient…).

    Aujourd’hui, il est “interdit” de penser différemment de la “pensée unique”. Au risque de se voir traiter de tous les noms.
    En parallèle, nous constatons depuis une vingtaine d’années une dégradation de l’image de beaucoup de personnalités politiques, sans visions assumées, sans valeurs, sans le sens des responsabilités et donc sans saveurs. Les Français ne s’y trompent pas/plus : ils se détournent des isoloirs d’élection en élection.

    Alors oui, vous avez raison. Il serait bon que l’Agora retrouve sa place dans notre ville.
    Monsieur le Maire sortant, il serait temps que vous veniez défendre votre bilan, présenter de vos projets et débattre devant ceux qui vous ont déjà demandé de le faire. Pour le respect de la démocratie, et celui des électeurs de la ville de Toulouse.

  3. Theron dit :

    De vrais projets à droite ? Ils n’ont rien fait pendant 37 ans, les bouchons étaient là bien avant le tramway, et ça ne circule pas si mal là où il a été réalisé. Quant on voit que 9 bagnoles sur 10 n’ont qu’un conducteur, que 8 sur 10 font moins de 3 kms, on se dit qu’ils pourraient utiliser les TC ou le vélo ils iraient plus vite ! Moudenc propose une 2è rocade, qui pomperait toutes les finances des transports, pareil s’il devait y avoir une 3è ligne de métro (et il y a aussi pas mal de bouchons avec les travaux de métro). Moudenc est incompétent sur les transports, le pétrole disparaît et il faut avoir des visions à long terme, durables, le lithium lui aussi est limité et il n’y a pas d’énergie miracle, donc les transports publics et les vélos sont les transports du futur, en même temps les villes devront se ré-adapter à mélanger les activités.

    • Patrick AUBIN dit :

      @Theron

      Il y a toujours un incompétent qui sommeille chez chaque être humain, tout comme il y a un créateur d’une nouvelle Société. Vous en faites partie : vous ne voyez la Société qu’avec votre prisme idéologique et surtout vous voudriez que ceux qui n’ont pas envie ou besoin de prendre les TC, les prennent. Est-ce bien cela votre conception de la liberté : les autres doivent penser comme vous car il n’y a que vous qui détenez la vérité ?

      Projets ? Que ce soit la droite comme la gauche, l’argent qui sert à financer “leurs” projets mortifères est systématiquement pris dans la poche des contribuables… et même des non-contribuables. Facile de dépenser l’argent des autres mais plus difficile de le gagner ou de créer les conditions de création de richesses. N’avez-vous pas conscience que plus il y a de dépenses publiques et pire la situation économique est ? Cela ne vous interroge pas ? La France est classée 70ème pour les libertés économiques (cf. “Heritage Foundation”) : n’est-ce pas un scandale au pays des Droits de l’Homme et du Citoyen où sur la devise “liberté, égalité, fraternité”, c’est bien le mot liberté qui est en premier, pas le terme “esclave à l’état” !

      La corruption est également très développée dans notre pays (cf classement de Transparence Internationale). Ainsi, cela commence avec tous ces hommes politiques qui “se” payent des revenus sur l’argent qu’ils spolient au peuple (oui c’est spolier car impôt et taxe, c’est bien voler, et non “consentir librement”). Je rappelle à tout hasard que les politiciens ne sont a priori que des représentants qui ne devraient toucher que des indemnités. L’homme politique ne devrait être que le garant du Droit, pas un chef de collectivité publique qui s’imagine faire des projets sans aucune cohérence avec ce que la Société est en mesure d’accepter. D’ailleurs aucun de tous ceux qui nous gouvernent ou ont la prétention de gouverner, n’a jamais prouvé quoi que ce soit en matière économique, si ce n’est de promettre de faire ses projets avec l’argent des autres. Facile d’imaginer tout et n’importe quoi en manipulant les naïfs. Aujourd’hui, la démocratie que l’on nous sert consiste pour les esclaves-citoyens à choisir leur maître : c’est le mouton qui choisit celui qui va le tondre.

      Lithium ? En prenez-vous pour vous soigner et cela vous donne-t-il de l’énergie? Craignez-vous d’en manquer ? Je plaisante. Tout simplement pour vous dire que vous devez confondre avec “uranium”. Un sujet que vous ne maîtrisez vraiment pas bien, donc évitez d’en parler. Là encore, si vous aviez un petit peu de connaissance, vous sauriez que le nucléaire a un avenir bien supérieur à ce que vous pouvez imaginer.

      Évitez ainsi d’avoir des affirmations péremptoires qui sortent tout droit des dictatures collectivistes du genre “transports publics et vélos sont des transports du futur”. Pour vous en convaincre, en partant de votre logique, en Corée du Nord, ils sont très modernes : ils ont exclusivement ces deux modes de transport. Y aurez-vous fait un stage intensif ?

      Personnellement, je vous recommande plutôt de mieux chercher sur Internet pour voir que l’avenir n’est pas aux transports à investissements lourds qui appartiennent déjà au passé. Car malheureusement pour toutes les personnes qui croient encore à ce type d’idioties rabâchées par un système étatique et bureaucratique à bout de souffle, qui ne sait vivre qu’en tentant de préserver sa fiscalité, et vu le peu de connaissances que possèdent nos politiciens en matière d’économie, cela va leur tomber sur la figure comme un ouragan d’une violence infinie. Les technologies qui arrivent, ça va décoiffer mais surement pas dans le sens que vous imaginez !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.