David Saforcada
David
Saforcada
bonapartiste

Migrant et migrant ?

Nous sommes nombreux à être fils, petit-fils (voir plus loin) de migrants. Migrants “économiques” pour beaucoup, “politiques” pour d’autres, tout cela dépend des époques. Les accueils aussi ont dépendu des époques et des régimes en place. L’on oublie bien vite les “à mort les ritals”, les trains de “polacs” que l’on renvoyait chez eux, les “républicains” que l’on a parqué… il y aura aussi les migrants “nationaux” comme les Pieds-Noirs, les Harkis mais aussi tous les Indochinois.

La France a toujours su accueillir les migrants et elle a souvent été payée en retour ; Gallieni le fils d’Italien, les gars de “la Nueve” ou bien même Kopa dans un autre domaine, les exemples sont légions…

Certains de ces migrants venaient dans l’espoir de pouvoir repartir chez eux soit plus riches ou en mesure de libérer ou changer les choses dans leur pays, d’autres (pour beaucoup) décidaient de rester “ici” et donc de s’intégrer puis de s’assimiler, en rendant à la France ce qu’elle avait fait pour eux en les prenant comme ses “enfants” après un moment (plus ou moins long) de méfiance.

Aujourd’hui est-ce le cas ? L’on ne peut pas le savoir tant les situations ont changé, tant les mentalités sont différentes, tant les migrants ne viennent plus des mêmes contrées. Alors il ne s’agit pas, comme le disent (ou le pensent sans le dire) certains de tous les jeter à la mer mais de pouvoir les freiner, les canaliser et ensuite de voir au cas par cas. Cela demande de l’argent, du temps mais surtout de la volonté.

Cette même volonté qu’il faudra pour aider les pays d’origine à pouvoir garder leurs nationaux. Cette même volonté qu’il faudra pour éradiquer Daech et tous ses clones. Cette même volonté pour comprendre que nous ne sommes pas tous pareils et que ce qui peut fonctionner en Occident n’est pas forcément le cas en Afrique ou au Proche Orient (la démocratie à la Française, l’Egalité, etc) c’est parfois dur, on peut le dénoncer mais l’on ne peut l’imposer sauf si les droits les plus élémentaires de l’Etre Humain sont menacés.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.