Brice Christen
Brice
Christen
Le cynisme aggravé

Masturbation intellectuelle

 

Cette semaine encore je n’ai pas suivi l’actualité, j’étais retenu en otage successivement par deux organisations terroristes puisque je faisais la queue à la Préfecture avant de réclamer mon diplôme à l’administration de la fac. En mon absence il ne s’est malheureusement pas passé grand-chose d’amusant et personne n’a ri en apprenant la catastrophe en Argentine coûtant la vie à plusieurs personnes. Heureusement, pour relativiser, il y a toujours Denis Brogniart. Vous savez, cet imbécile aux cheveux bouclés qui fait tout à TF1 : les jeux, Auto-Moto, la Formule 1, les mariages princiers, le fromage, les desserts et mon cul sur la commode. Le type qui, après la mort d’un candidat de Koh-Lanta, a osé apporter à la famille du défunt une bouteille de sable et un totem d’immunité de la plage où le malheureux nous avait quitté. Une idée qui part d’un bon sentiment, mais apporter un symbole d’immunité à une famille qui vient de perdre son fils, c’est aussi ingénieux que de faire du surf à Fukushima. Denis a récidivé puisqu’il a déclaré que les caméramans étaient morts dans l’exercice de leur passion en tentant de trouver le bon angle jusqu’au bout. Denis, c’est l’homme qui va toujours bien, the show must go on. Après un décès, il vous réconforte. Après un attentat, il positive. Après un génocide, il relativise. Denis, c’est cinquante nuances de morts.

 “Manuel Valls et Michel Onfray se sont épinglés”

Puisqu’on parle de morts, parlons philosophes. La semaine passée a eu lieu la joute verbale la plus nulle de l’histoire de la violence, dans laquelle Manuel Valls et Michel Onfray se sont épinglés en même temps qu’ils se couvraient de ridicule. Une affaire qui m’a personnellement révolté : que Manuel Valls soit Premier ministre, passe encore. Mais je refuse de vivre dans un monde où l’on considère Michel Onfray comme philosophe. Une matière synonyme de sagesse et de rationalité semble incompatible pour accueillir un type qui qualifie le Premier ministre de crétin, ajoutant ainsi son nom à la longue liste de la masturbation intellectuelle, parmi lesquels Spinoza, Nietzsche ou Jean-Marie Bigard. Et moi la masturbation intellectuelle, je n’y comprends rien, j’ai toujours été un manuel. Personne n’a réagi lorsque Dany Boon est devenu comédien, nous avons toléré lorsque Zaz a fait de la chanson, il est désormais tant de réagir face à tant de violence.

 

Pendant ce temps le TFC a perdu Alain Casanova, son coach depuis 2008. Non, il n’est pas mort, mais le club risque bien de l’être si le niveau de jeu ne dépasse pas rapidement celui des pâquerettes. Une décision que l’on n’attendait plus tant elle semblait inespérée, après de nombreuses défaites non porteuses de changements. Et un type qui voit son équipe perdre toutes les semaines et qui ne réagit pas, ça nous rappelait trop François Hollande. Et l’on souhaite évidemment le même destin au TFC qu’à la France : se battre pour ne pas connaître un sort funeste à l’étage inférieur. Football toujours puisqu’au sortir de sa défaite à Bordeaux, Zlatan a déclaré en off que la France était un pays de merde et qu’elle ne mérite pas le PSG. En attendant une éventuelle délocalisation du club de la Capitale au Qatar, le joueur s’est excusé pour ses propos sortis de leur contexte mais on peut néanmoins nuancer son propos. Même si la France est évidemment un pays magnifique aux richesses culturelles nombreuses, si le score du FN aux prochaines élections crève le plafond on pourra alors se dire que la situation sent vraiment, comme le dit Zlatan, la merde.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.