Philippe Bapt
Philippe
Bapt
Quelque part au fond à gauche...

Mais chez ces gens-là…

Noël approche, ça se sent. Chaque semaine encore et toujours des faits politiques ou « people » qui font les grands titres. Et pour parler crûment “du lourd”. En effet, comment passer sous silence les millions suisses de Serge Dassault, ceux russes de Marine Le Pen, la démission du gouvernement de Kader Arif ou les tribulations d’une Trierweiler en Angleterre. Sans omettre d’évoquer le possible gel des salaires pour les trois années à venir. Ces sept derniers jours ont vu trois affaires d’argent succéder à des affaires d’argent qui faisaient suite à une autre phobie administrative. La différence est le montant : pour l’une, on parle d’un montant rarement atteint, cinquante-trois millions d’euros que le comptable suisse de Serge Dassault aurait remis à ce dernier, pour semblerait-il, corrompre la démocratie en achetant des électeurs. Décidément certains ne reculeraient devant rien pour s’assurer une mairie ou une circonscription. Leurs propres émoluments confortables n’étant peut-être pas suffisants pour assouvir la soif de pouvoir économico-médiatico-politique? C’est une honte. Et quel que soit l’âge du mis en cause, la bienséance voudrait qu’il se retire… Mais chez ces gens-là…. De même que les trois parlementaires UMP qui ont des phobies plus qu’administratives puisqu’ils ont des comptes bancaires helvètes…

Et que dire du nouveau “parti de l’étranger”, comme ses glorieux anciens et actuels membres aimaient  à affubler tout parti progressiste ? Le FN après des ronds de jambes à Poutine, obtient un prêt d’une banque russe. Pour le “made in France” on repassera. Marine Le Pen, elle qui campe sur le repli sur soi, voit ici les bienfaits de la mondialisation. Déjà en 2012, les tee-shirts du FN venaient du Bangladesh…. Mais chez ces gens-là….

 

« Riche … à quel prix ?! »

 

Kader Arif, secrétaire d’Etat aux anciens combattants, pour de simples suppositions, lui démissionne. On est loin des années Chirac ou Sarkozy … La dignité, c’est comme le pouvoir, c’est inné, ça ne se décrète pas. En parlant d’ex, comment oublier d’évoquer la nouvelle Deviers-Joncour. L’une a morflé ; l’autre a tout fait pour être éconduite. Madame Attias ( ex Sarkozy) avait su se retirer avec honneur sans écorcher la République. Outre-manche, Valérie Trierweiler se comporte comme une starlette de la politique réalité prête à tout pour faire le buzz. Nos amis anglais n’en demandaient pas tant à l’approche du tournoi des 6 Nations. Que de révélations salaces pour vendre un bouquin. J’ai une pensée pour son fils qu’elle ne protège même pas des insultes ou quolibets en cours ou à venir. Riche….à quel prix?!… Mais chez ces gens-là…. Pendant ce temps-là, on nous présente comme solution de sortie de crise, la possibilité de gel des salaires durant trois ans. Il y a eu 44% de SDF de plus en France en 11 ans (source INSEE) , et par ces temps de hausse des denrées alimentaires, de l’énergie, des loyers et de fuite des capitaux, d’évasion fiscale généralisée au cœur de l’Europe, “Luxembourg one point!”, Macron réfléchit à ce type de mesure ! Mais vit-il dans le même monde que le citoyen lambda? Question bateau certes mais plus que jamais d’actualité….Faut vous dire Monsieur : « Que chez ces gens-là [...] On ne pense pas Monsieur [...] On ne vit pas on triche [...] On ne cause pas on compte… » (Merci au grand Jacques)

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.