Alex Lekouid
Alex
Lekouid
L comme Lekouid

Ma femme est fâchée et j’bois pas pourquoi !

C’est incroyable, depuis que ma femme regarde les émissions culinaires à la télé, elle ne supporte plus ma façon de cuisiner. Elle dit que j’en mets partout et que je fais n’importe quoi. On s’est même engueulé au point qu’elle a contacté la production de “Cauchemar en cuisine” pour leur demander de venir chez nous. Depuis, elle n’arrête pas de me menacer avec son Philippe Etchebest qui va me coacher et me faire filer droit. Vous voulez que je vous dise, j’ai même pas peur ; je l’attends moi à son demi de mêlée toqué. Je lui ai réservé une petite recette que j’ai trouvée sur le net, ça devrait le détendre.

Bonjour Mr Etchebest. Voilà ! Chacun son plan de travail avec tout ce qu’il faut, j’explique la recette du poulet au whisky et on le fait en même temps ok ? Et que le meilleur gagne ! Pour ce plat il faut un poulet d’environ 1,200 kg, une bouteille de whisky de qualité, du sel, du poivre, de l’huile d’olive, des bardes de lard et un tube de mayonnaise, on ne sait jamais. Pour commencer barder le poulet, le saler, le poivrer et ajouter un filet d’huile d’olive. Préchauffer le four à température moyenne (220°C ou thermostat 5) pendant 10 minutes.

« Santé Mr Etchebest ! »

Verser du whisky dans un grand verre et le boire. Santé Mr Etchebest ! Mettre le poulet au four dans un plat de cuisson approprié. Remplir le verre de whisky et le boire. Renouveler cette dernière opération, si si ! Santé Mr Etchebrest. Après un quart beurre, fourrer l’ouvrir pour surbeiller la buisson du coulet. Brendre la vouteille de biscuit et s’envoynet une bonne rasade, hi hi ! Après un tard. Un far t’heure… abrès un moment quoidituber jusqu ‘au bour. Oufrir la borte, reburner, revourner… mettre le noulet dans l’aurte sens. S’asseoir sur une butain de chaise et se reverdir 2 ou 3 verts de ouisti. Zanté Mr Mechebrekst. Buire, tuire, cuire le loulet bandant une deni-heure. Et hop ! 3 berres de blus. 1, et 2, et 3 zero ha ha ! Se rebercer une bonne voulée de poulet… non de visky. Zanté mo Philooou. Rabasser le loulet (qu’est tombu bar terre) l’ettuyer et le voutre sur un blat. Se béter la fihure cause du gras sur le barrelage de la buisine. Ne pas essayer de se reveler. Déciver qu’on est bien par derre et binir la mouteille de misky. On n’est pas bien là mon petit Rechepest ! Blus tard, ramber jusqu’au lit, dorbir ze qui reste de la muit. Le lendemain matin, prendre un Alka Seltzeir, manger le poulet froid avec de la mayonnaise en tube et nettoyer le bordel que vous avez mis dans la cuisine. Si vous revenez la semaine prochaine, on fera le cassoulet au Ricard. Oh ! Attention vlà ma femme !

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.