Philippe Bapt
Philippe
Bapt
Quelque part au fond à gauche...

Locapol remaniement

Le remaniement ministériel est dans l’air du temps. Par ailleurs, février est traditionnellement le mois des récompenses (cinéma, TV…). Donc j’ai décidé de constituer un gouvernement de seize ministères susceptibles de pouvoir fournir quelques idées à notre président de la République. Pourquoi accentuer le caractère local ? Pour souligner l’attachement à ma ville, mon département, ma région. Et pour pointer le manque flagrant de leadership politique (à droite comme) à gauche qui touche notre Sud-Ouest depuis fort longtemps. La société civile y prendrait toute sa place. C’est toujours mieux que réintégrer des “Brutus” en puissance et autres cautions “de gauche” là où nous avons besoin d’acteurs forts pour donner sens à un dernier acte du quinquennat.

Bien sûr, tout ceci est le fruit de mon imagination. Tout ceci est le fruit de ma réflexion. Tout ceci est une façon de rendre hommage aux personnes citées.

Il me semble que pour réussir un gouvernement resserré, un équilibre tant politique que générationnel et paritaire homme/femme serait nécessaire.

Au ministère de l’Éducation, je voudrais nommer une personne pour qui conjuguer apprentissage et autorité, excellence et public en difficulté serait naturel ; je penserais à Nicole Belloubet.

Au ministère de la Culture et de la Communication, je me prononcerais pour un premier tandem : Marie-Sophie Lacarrau pour son expertise média et sa connaissance du national et du local. Et Lydie Salvayre pour le volet culturel.

Au ministère de l’Intérieur, je nommerais pour ses idées et sa jeunesse : Romain Cujives.

Au ministère de la Défense, pour son savoir, sa complémentarité tant générationnelle que de pensées et son sens de l’État, n’en déplaise à certains : Jean-Michel Baylet.

Au ministère de la Santé, ma préférence va vers une personne politique qui n’a pas attendu 2017 pour s’appliquer le mandat unique et n’a pas reculé face à des lobbies puissants pour rendre son premier rapport parlementaire : Catherine Lemorton.

Au ministère de l’Économie, je souhaiterais trois personnes. Un économiste et deux entrepreneurs. Je nommerais un trio : un homme qui a bâti une entreprise pérenne en quelques années. Toujours en veille sur l’économie, notre E. Macron local en quelque sorte : Jean-Christophe Tortora. L’économiste nobélisé Jean Tirole pour tracer des perspectives pas seulement électorales. Je nommerais aussi Carole Zisa Garant à la transition numérique : le futur proche, mais qu’il ne faut pas, non plus, sous-évaluer.

Comme garde des Sceaux, mon choix serait Nathalie Mader. Juriste émérite et surtout nouvelle élue régionale elle n’est plus “la femme de”, mais bien une nouvelle femme politique aux savoirs et savoir-faire certains, là aussi n’en déplaise à trop.

Au ministère de la Jeunesse et des Sports, je nommerais un tandem : Manon André (internationale rugby féminin) et Ahmed Chouki (futsal). Pourquoi ? Car leur parcours tant sportif que professionnel et/ou bénévole font de ces deux personnes des experts du sport tant amateur qu’au plus haut niveau, sans oublier le maillage du territoire et l’importance de l’éducation par le sport.

Le Tourisme représente en France plus de 72 millions de visiteurs par an ; il s’agit là d’un moteur économique et de valorisation de notre pays qu’il ne faut pas galvauder. Je serais heureux de compter sur un ministre qui connaît bien ce que tourisme de masse et culturel veut dire. Didier Codorniou serait pour moi la personne idoine.

Pour moi, un ministère qui devrait échoir à un trio est celui de la Ville et la Diversité. Autour de Philippe Saurel sur la politique de la Ville, Ganesh Pedurand, nageur des dauphins du TOEC, qui a su répondre au vomi verbal de Nadine Morano, de façon exceptionnelle, sans haine, mais avec vigueur et Sonia Guillemet pour son travail dans les quartiers d’aide aux jeunes à l’insertion, du club de boxe jusqu’à la vie active par un accès à la citoyenneté.

Je suis heureux de présenter à mes lecteurs celles et ceux que je respecte énormément. Rien d’exhaustif… Pour celles et ceux que vous ne connaissez pas encore, Google est là pour vous aider…

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.