Philippe Goirand
Philippe
Goirand
Militant de Nouvelle Donne

Liberté, égalité, fraternité, vélo…

fraternite-velo

Grand sourire ce dimanche en voyant les affiches en ville : Sempé a choisi le vélo pour décliner notre devise républicaine sur des pièces en argent. Liberté : aller ou nous voulons, rapidement, avec plaisir et pour pas cher. Égalité : garder un lien sans concurrence avec autrui. Fraternité : bouger sans détruire notre environnement, penser aux générations qui suivent, rendre nos rues plus fluides, apaisées et conviviales. Rappelons que plus de la moitié de nos trajets quotidiens font moins de 5 km…

Cela fait des années que les promoteurs des mobilités actives demandent au gouvernement de faire une campagne incitant les citadins à se déplacer à vélo pour sortir de leur addiction à la voiture. Rien à faire. Le lobby automobile a parlé.

Une nouvelle élue m’a récemment dit que se déplacer en voiture en centre-ville était son droit, sa liberté, que les piétons n’avaient qu’à la laisser passer même dans les aires piétonnes. L’individualisme au pouvoir. Laissons-lui un peu de temps (mais pas trop…) pour découvrir l’intérêt général, le fait que la liberté n’est rien sans la fraternité, que la fraternité ne peut exister sans égalité. Les automobilistes coincés dans leur cocon sont dans un état d’esprit à l’opposé de nos valeurs fondatrices. Je me rappelle Françoise, une amie dont la vie fut bien courte, la gentillesse, la générosité, l’ouverture incarnée… En voiture, elle devenait une tueuse. La voiture rend con. Quand il m’arrive de la prendre, je mesure l’effort nécessaire pour maîtriser ce besoin de domination de l’autre : faire rugir le moteur par un simple appui de l’accélérateur, enclencher les vitesses, griller le voisin au démarrage… La voiture, c’est l’individualisme, la concurrence et la confrontation.

Alors merci à Sempé pour cette campagne déguisée sur le vélo. Merci de l’avoir choisi pour illustrer nos valeurs fondamentales, à l’heure où certains politiques s’arment d’un chausse-pied pour fourrer encore plus de voitures dans nos villes engorgées et polluées.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.