Stéphane Baumont
Stéphane
Baumont
Le Politique Show

L’explosion du chômage

Alors que le présent devient de plus en plus envahissant au point d’être qualifié de «présentisme» (flux, accélération, réactivité, mobilité mais aussi tyrannie de l’instant, précarité, survie au jour le jour et absence d’horizon), le philosophe François Jullien dénonce le règne du temps court de nos «démocraties démagogiques» et souhaite l’aménagement d’un «temps long», seul porteur d’une amélioration effective. C’est dans ce triangle Présentisme-Temps court et Temps Long que s’inscrit une actualité marquée par la disparition brutale du directeur du Journal Le Monde, Erik Izraelewicz, suscitant une émotion partagée, l’explosion des chiffres du chômage, le désaveu de Montebourg dans l’affaire Arcelor-Mittal, un «État» palestinien non membre permanent de l’ONU (reconnaissance en pointillé d’un pays encore à venir) et les enseignements tirés de la crise à l’UMP constituent les éléments marquants d’une riche actualité.

1) Les chiffres du chômage explosent. Plus de 240 000 personnes de mai à octobre 2012 sont allés s’inscrire à Pôle Emploi. La France n’a jamais connu autant de chômeurs. C’est la fin de l’état de grâce pour le Président parce que ces chiffres constituent un choc pour le pays. Les raisons sont connues : absence de croissance, faiblesse de l’industrie. Néanmoins, l’objectif d’inversion de la course du chômage demeure : François Hollande saura-t-il assurer ce brutal retour du réel ?

2) «Il n’y aura pas de «plan social»» à Florange pour le Premier ministre. Aubaine pour le gouvernement : instiller l’espoir là où l’on pensait qu’il n’existait plus, montrer qu’un gouvernement peut encore «dicter sa loi à une multinationale», lancer un message d’espoir au moment où les chiffres du chômage explosent dans des proportions inédites. Situation qui met Arnaud Montebourg dans une position intenable, accusé d’un côté «d’agitateur» de pseudo-bonnes nouvelles ; vis-à-vis du Président Hollande, plus préoccupé par la préservation de l’emploi que par le maintien d’installations industrielles. Au «Nous ne voulons plus de Mittal en France», Montebourg répond, dans le présent immédiat de la gouvernance, le credo du couple exécutif Hollande-Ayrault «Garder Mittal en France». A qui l’avenir donnera-t-il raison ?

3) Alors que l’Égypte se retrouve à l’heure du chaos politique, alors qu’il faudrait une nouvelle constitution, un «État» palestinien (au statut «d’État non membre permanent») est plébiscité aux Nations Unies passant du statut «d’entité» à celui «d’État non membre». Que nous réserve l’après-29 Novembre : reprise du processus de réconciliation entre le parti Fatah et le mouvement islamiste Hamas ; reprise des négociations avec Israël au moment où l’État hébreu annonce une nouvelle extension de ses colonies de Cisjordanie ; ce vote à l’ONU est-il, comme l’indiquait Mme Chahid «un pari sur la volonté politique des acteurs du processus de paix». L’après-29 Novembre reste périlleux pour les Palestiniens. Enfin, la crise à l’UMP suscite moult analyses : «la culture bonapartiste n’est plus adaptée à la modernité» pour Philippe Raynaud ; «les partis ont fait du surplace ou ont régressé quand la société était révolutionnaire» pour Yves Sintomer, «finis les Coups d’État, nous sommes entrés dans l’ère des coups de force permanents et des régimes post-démocratiques» pour Philippe Thureau-Dangin ; «Quand l’homme providentiel s’en va, les divergences remontent, pour Jean-Yves Camus ; «le chaos de l’UMP n’est pas qu’affaire d’hommes mais aussi d’idées, la société républicaine a cédé le pas à un espace d’individus» pour Nicolas Lebourg ; enfin, pour l’historien Jean-Noël Jeanneney, la dimension idéologique n’est pas déterminante dans le duel Coppé-Fillon, «la lutte pour le pouvoir est d’autant plus violente que les adversaires appartiennent à la même famille et que le lieu du drame politique s’est déplacé sur les plateaux de télévision sans intermédiaire.»

 Stéphane Baumont


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.