Nicolas Lafforgue
Nicolas
Lafforgue
Ma semaine précaire

« Leonarda, rom, kosovarde de 15 ans »

Leonarda, rom, kosovarde de 15 ans. Des fois mettre un visage sur une pratique est nécessaire. Leonarda pourrait être ce visage. Leonarda est en troisième, en voyage scolaire. C’est dire si elle n’est pas intégrée (Qu’est-ce qu’être intégré d’ailleurs, c’est une question dont personne ne m’a encore donné de réponse acceptable). La police arrête son bus, arrête Leonarda et l’expulse. Valls assume. Rien d’anormal puisqu’il est actuellement en train de draguer l’électorat FN. Qu’est-ce que quelques expulsions, quelques vies brisées quand on a comme ambition personnelle de finir à l’Elysée ? Quelques chiffres. En 2011 Guéant a expulsé 32 922 personnes. En 2012 Guéant et Valls ont expulsé 36 822 personnes. Une augmentation de 12%. Voici aujourd’hui le visage du PS. Le changement. Ce fameux changement. En mars il y aura des municipales et que M. Valls se rassure, la gauche, la vraie gauche, n’oubliera ni Leonarda ni les 36 822 expulsés de 2012.

Nicolas Lafforgue (chanteur du groupe « Bruit qui court »)

Découvrez son blog : petitjournaldunmecdegauche.over-blog.com

 


UN COMMENTAIRE SUR « Leonarda, rom, kosovarde de 15 ans »

  1. Patrick AUBIN dit :

    Le problème n’est pas de personnaliser et donc de jouer sur les sentiments pour faire appliquer le droit. Le droit est le droit et ne devrait pratiquement pas bouger au cours du temps. Mais les politiques adorent faire du constructivisme. Et quand les sentiments se mêlent au droit, on dérive inévitablement vers l’arbitraire. L’état français est-il toujours un état de droit ? Personnellement, je ne le pense pas : il a dérivé dans le terrorisme intellectuel.

    Quand des droits arbitraires dit “acquis sociaux” sont accordés, le droit, que j’appellerai plutôt le gôche, doit être appliqué.

    Et quand des lois, toujours arbitraires quand elles ne sont pas issues du Droit Naturel (on peut dire que 99% des lois d’aujourd’hui sont de nature “arbitraire” car nul n’est sensé ignoré la Loi), sont appliquées, la gauche se mobilise. A quoi cela sert-il de faire des textes de loi qui ne sont arbitraires et contestées ou remises en cause ? Car même les fumeux “droits acquis” n’ont rien d’acquis : ils sont naturellement remis en cause par leur nature que je qualifierai de “vol par une majorité sur une minorité”.

    Personnellement, je suis pour la liberté de circulation et la non-protection : les frontières sont une hérésie historique. Dans le cas qui nous intéresse, c’est tout le système français dans son ensemble qui démontre son côté liberticide mais aussi que si liberté il y a, il vaut aussi se responsabiliser sur le volet financement. Les citoyens français n’ont pas vocation à payer l’école pour accueillir tous les enfants du monde. Ou alors, vous qui êtes de gauche, soyez très généreux avec votre argent en appliquant vos principes de vie : devenez bénévole et faites oeuvre de diffusion du savoir à travers votre altruisme naturel. Moi je suis trop égoïste pour avoir une telle dimension.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.