Philippe David
Philippe
David
L'esprit libre

L’école des fanés…

Nul n’a oublié l’émission mythique d’Antenne 2 présentée par Jacques Martin et Stéphane Collaro, alias Tonton Mayonnaise, nommée « l’école des fans ». À la fin de chaque émission et quelles qu’aient été les notes distribuées par les bambins, il n’y avait à chaque fois que des gagnants.

Les soirées électorales sont un peu du même acabit. À chaque fois, ou presque, les représentants de tous les partis politiques nous affirment qu’ils ont gagné les élections qui se sont tenues le jour même.

Le second tour du scrutin régional de dimanche dernier n’a pas dérogé à la règle. Alors que les Français étaient en droit d’exiger un peu de retenue, on serait tenté d’écrire de pudeur, de la part de leur classe politique, celle-ci a fait fi des résultats du premier tour qui avait vu un peu plus de la moitié des Français bouder les urnes et l’autre moitié faire du Front national le premier parti de France.

Ainsi, les républicains ont plastronné sur les plateaux de télévision en se vantant d’avoir gagné sept régions sur douze en France métropolitaine. Les mêmes oubliaient que deux régions leur avaient été offertes par le PS qui avait retiré ses candidats (le Nord Pas de Calais Picardie et PACA) et que, vu l’impopularité du Président de la République, ils visaient le grand chelem il y a seulement quelques semaines…

« Les mêmes méthodes utilisées par les mêmes hommes vont continuer à écoeurer les Français »

Même chose au Parti socialiste où on parle de victoire après avoir gagné moins de la moitié des régions françaises et avoir perdu la plus importante d’entre elles, l’ile de France, alors qu’ils avaient réalisé le grand chelem moins l’Alsace lors des précédentes élections.

Enfin le Front national parle lui aussi de victoire alors que malgré des scores particulièrement élevés au premier tour il n’a pas gagné la moindre région. Le FN explique que ses défaites sont dues au fait qu’il avait face à lui l’ensemble des partis politiques français, partis politiques tous plus décrédibilisés les uns que les autres faut-il le rappeler !

Bref, contrairement à ce que tous nous ont soutenus mordicus le soir du premier et du second tour, le message n’est une fois de plus pas passé et les mêmes méthodes utilisées par les mêmes hommes vont continuer à écoeurer les Français de la politique.

Finalement, cette classe politique est si défraichie que plutôt que l’école des fans, elle ressemble beaucoup plus à l’école des fanés…

 

 

 

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.