Patrick Aubin
Patrick
Aubin
Le contrepoint libéral

Le protectionnisme, un remède au mal-être ?

En période de confusion sociale, la chimère politique brosse ‘’l’opinion’’ dans le sens du poil. Le protectionnisme est un exemple de ces solutions à l’emporte-pièce. Au regard du Droit, il existe cependant un grand écart entre le flux économique (le marchand) et le flux migratoire (l’humain).

Certains fustigent la concurrence des pays à bas salaires. À produit similaire, pourquoi se priver de l’opportunité de payer au juste prix ce que d’autres voudraient nous voir payer plus cher ? À chacun de déterminer, par son libre arbitre, le produit adapté à son besoin. L’enrichissement des peuples vient de la multiplication des échanges entre individus, et non d’une politique forcée de prix élevés au sein d’un pays. De manière irréfutable, seul le libre-échange assure à chacun de protéger ses droits naturels et imprescriptibles (liberté, propriété, sécurité et résistance à l’oppression).

« L’enrichissement des peuples vient de la multiplication des échanges entre individus »

J’entends l’objection suivante : « que faites-vous de ceux qui perdent leurs emplois à cause de la concurrence ‘’sauvage’’ ? » Je réponds : pourquoi établir une rente illégitime ? Car c’est la rente qui est sauvage : elle sécurise une minorité en insécurisant la majorité. Imposer un choix unique d’un produit et/ou au prix fort au nom de la protection de l’emploi, c’est établir un monopole qui bafoue le libre-échange et en conséquence la justice. La concurrence est naturelle : l’action libre, pacifique et volontaire de chacun assurant le progrès de la Société ne doit pas être confondue avec la fiscalité, la législation et les monopoles de l’état, formes coercitives et arbitraires de protectionnisme conduisant à la misère.

Avec l’immigration, raisonnez au niveau de votre propriété. Permettez-vous à quiconque d’entrer chez vous ? En général, seuls les invités de votre famille y pénètrent. Si quelqu’un s’introduit à votre insu ou de force sur votre propriété, il la viole. La loi, le cas échéant, vous permettra d’obtenir réparation.

Le territoire ‘’France’’ est la propriété d’une grande famille nommée ‘’française’’. Pourquoi d’autres s’y inviteraient sans autorisation ? Une libre immigration est une erreur, car elle viole les principes de Droit que nos politiciens ignorent hypocritement, car les institutions actuelles violent le Droit : législation et fiscalité s’y établissent par contrainte collective et non par consentement individuel.

En conclusion, le libre-échange des marchandises et l’immigration contrôlée par chacun restent les seules positions cohérentes de la Société huma                ine harmonieuse.

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.