Alex Lekouid
Alex
Lekouid
L comme Lekouid

Le berger de l’esprit

Dans la lumière rougie du soleil couchant, un homme désespéré est assis contre une vieille cabane en bois. Soudain, le son des cloches mêlé aux bêlements de moutons lui fait relever le visage. Là, il découvre tout un troupeau et son berger s’approcher de lui. Embarrassé, il essuie ses larmes et décide de partir, mais le vieux guide s’installe à côté et lui tend sa gourde. « Tenez, c’est un remontant maison, c’est bon pour ce que vous avez ! » Décontenancé, l’homme boit une gorgée, grimace en avalant et écoute silencieusement le paysan. « Moi je viens là tous les printemps jusqu’aux premières chaleurs de l’été. Ensuite, j’emmène les bêtes plus haut dans la montagne. Mais je n’ai pas toujours fait ça ! Il y a quelques années, je travaillais en ville, mais un jour, dévoré par le stress et la pression, je me suis réfugié ici pour réfléchir. Vous voyez, vous n’êtes pas le premier à venir chercher des réponses sur ce banc.

Je m’en souviens comme si c’était hier ! J’ai posé mon regard troublé sur ce magnifique paysage et le vent s’est mis à souffler pour me parler. Voici ce qu’il m’a dit : l’hiver s’est abattu sur ton esprit et le doute a déployé son épais manteau sur toute la surface de tes pensées. Puis, la lumière de l’espoir s’est affaiblie sur ton horizon et le sentiment de solitude t’aplongé dans les ténèbres d’une longue nuit glacée. La culpabilité et les regrets projetés en continu sur l’écran de ton imagination te condamnent au point de te faire douter de l’intérêt de la vie. Depuis, attiré par le vide, tu chutes sans réaction dans la dépression, en te posant l’ultime question.

 « Le bonheur réside dans le choix des combats que tu mènes »

En réalité, tout cela n’est qu’une illusion. Tu dois comprendre que le bonheur réside dans le choix des combats que tu mènes et que tes forces naissent de tes convictions et volontés. Ce sont tes pensées qui déterminent ta vie et qui font ta réalité. En d’autres termes, tu finis par devenir ce que tu crois. Heureusement, l’existence est faite de cycles où le soleil finit toujours par se lever et éclairer le chemin. Alors quand l’hiver t’envahit, allume la cheminée de la foi et réchauffe ton âme à la lueur de tes rêves. Visualise ce qui est essentiel et important pour toi, ensuite laisse l’émotion de la motivation te transcender. Puis avec le cœur apaisé, ferme les yeux pour te reposer jusqu’aux lueurs de la prochaine journée. Mais rappelle-toi : le jour qui se lève annonce toujours une nouvelle nuit et chaque nuit un nouveau jour; ainsi va la vie… Vous voulez une autre gorgée ?»

 

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.