David Saforcada
David
Saforcada
bonapartiste

Le Bechikh ça brûle …

Jeudi 5 novembre, le président de ‘’Fils de France’’, les patriotes musulmans, tout un programme, était l’invité de Debout La France. Même si de bonnes questions ont pu être posées par des cadres de DLF 31 à Camel Bechikh, la fédération départementale du mouvement de Nicolas Dupont Aignan ne sort pas grandie de cette invitation.

Donner la parole à ce personnage aurait été compréhensible dans le cadre d’un vrai débat avec à ses côtés (ou face à lui) un véritable contradicteur spécialiste des questions religieuses. Nous avons eu, à la place, une tribune ouverte à un tenant de la Manif pour tous, partisan d’une vision française “passéiste”, mélangeant de nombreux sujets historiques et politiques. Un religieux “rigoriste” repoussant d’un revers de main (passablement énervé) son appartenance à l’UOIF et autres sujets dérangeants, véritable “mouche tsé-tsé” par son discours et son “non discours”. Que certains aient joué du mariage gay pour s’attirer des voix et des (pseudos) alliés chez les Français de confession musulmane me laisse penser que l’électoralisme est le cancer de la politique. D’ailleurs M Bechikh l’a dit à un moment “Paris vaut bien une messe”, donc l’on peut bien imaginer que l’islam rétrograde triomphant vaut bien quelques postures …

J’ai été plus que surpris de voir 80% de la salle applaudir ce monsieur. Je ne pense pas que la “certaine idée de la France” du général de Gaulle se retrouve dans les propos belchikhiens entendus ou sous-entendus jeudi dernier. Comment applaudir une personne qui prend les Salafistes, au pays de Mérah, pour rien du tout ? Comment applaudir une personne qui au lieu de condamner le sort des homosexuels dans certains pays musulmans, renvoie à la Russie ? Comment applaudir un homme qui met son « livre » au-dessus des lois et du Code Civil ?

Moi je dis danger. Lorsque l’on pisse face au vent, il ne faut pas s’étonner de se prendre le retour sur les godasses.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.