Alex Lekouid
Alex
Lekouid
L comme Lekouid

L’addition

Comment est-il possible que l’être que l’on aime le plus au monde puisse devenir à certains moments détestable ! Pour des raisons sans importance, une dispute éclate au sein d’un couple. L’un explose de milles accusations, qui finissent par ne plus avoir de rapports directs avec le litige; tandis que l’autre dramatise son incompréhension en demandant à son conjoint de revenir à la raison. Cela prend parfois des proportions démesurées, au point de mettre le ménage en danger. L’un d’eux, finit par cracher des phrases assassines, tel un feu d’artifice « après tout ce que j’ai fait pour toi, tu oses me dire ça ! » Ou encore, « tu as vraiment changé, je ne te reconnais pas ». Alors vient la fameuse question « tu as rencontré quelqu’un d’autre, c’est ça ? » l’autre à court d’arguments  « bon, il vaut mieux que j’aille prendre l’air ». Puis, au risque de tout perdre, arrive le bouquet final « si tu sors d’ici je te quitte ». Une fois la dynamite des arguments bien mouillée par les larmes, le feu s’éteint progressivement et laisse place aux retrouvailles. Nous avons tous vécu ce genre de situation, que nous regrettons.

« Il faut exprimer ce que l’on ressent à l’autre comme une confidence »

Malgré le fait que l’on aime, la foudre peut frapper à tout moment. J’ai nommé ce phénomène l’addition, mais voyons cela de plus près ! Commençons par celui qui explose en premier : la remarque que l’autre vient de lui faire est comme la pression contenue dans une bouteille de champagne qui fait sauter le bouchon. Les bulles pétillantes des souvenirs injustes lui rappellent les fois où il a pardonné, fait avec, au point de se positionner comme le bienfaiteur indulgent du couple. L’autre, ne traitant que le sujet de la dispute, est agressé par tant de reproches du passé. La mauvaise foi et les prétextes trempés dans le mensonge ne sont qu’une parade pour ne pas évoquer sa responsabilité. A chaque fois qu’une situation nous parait injuste, nous la soupesons et l’enregistrons dans un coin de notre tète, et lorsque cela dépasse le poids émotionnel de l’affection pour l’autre, nous lui présentons l’addition. Pour éviter cela, il faut exprimer ce que l’on ressent à l’autre comme une confidence. Ainsi, le prochain litige restera gérable. Une des plus belles déclarations d’amour que j’ai entendu est sortie de la bouche d’un ami : « quoi qu’il arrive, j’ai décidé d’aimer ma femme ». Je crois que tout est dit. Cette intention implique qu’il réagira avec compassion dans toutes les situations, et que le but n’est pas d’avoir raison mais de maintenir l’amour qui les lie. Alors pour vivre mieux avec l’être aimé, parlez et allumez le feu d’artifesses.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Le temps imparti est dépassé. Merci de saisir de nouveau le CAPTCHA.